Citylab : 10 projets et 2 vainqueurs

Le 2e hackathon de l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes s’est achevé ce 8 décembre au MEDIACAMPUS. Deux projets se sont démarqués parmi les dix thématiques auxquelles ont répondu les étudiants. Ils ont obtenu le prix du jury et le prix du public, à l’issue de la session de « pitch » de 4 mn.

Qui a le mieux imaginé « les interactions entre les habitants et la ville de demain » ? Comment les drones, avatars, robots, citadins et professionnels interagiront-ils autour de bâtiments intelligents et de véhicules autonomes ? Le jury et le public ont rendu le verdict de la deuxième édition du hackathon. Il a été co-organisé par Centrale Nantes, Audencia Business School et l’ensa Nantes.

Prix du jury : une logistique urbaine rentable et durable

Depuis 30 ans, les villes se sont occupées des flux de personnes. En revanche, il n’y a aucune maîtrise publique pour gérer collectivement la logistique. Résultat : les villes sont envahies de transporteurs créant des problèmes de trafic, de pollution, et de nuisances pour les habitants. La solution ? MyHUB. Les camions restent à l’extérieur de la ville. Les marchandises sont acheminées vers le centre en utilisant les rails (tramways, trains). Dix centres de logistique y sont disséminés dans des zones peu fréquentées. Ce sont les seuls endroits où l’on peut venir retirer ses colis. Pour encourager les habitants à adopter ce fonctionnement, les centres de logistique sont conçus comme des lieux de vie, avec des cafés, restaurants, etc. Ainsi, la logistique est optimisée, plus rentable et plus confortable pour les habitants.

Cette problématique avait été soumise par les entreprises Keran (logistique urbaine) et Niji (transformation numérique).

Florent Yann Lardic, responsable innovation et développement de Keran, commente : « Les espaces logistiques urbains (ELU) existent déjà. Ce que nous ont apporté les étudiants, c’est d’en faire des lieux de vie. C’est un axe qui n’a jamais été développé par les acteurs de la chaîne logistique ».

Prix « coup de cœur du public » : la ville économe

Comment interagir dans la ville pour préserver les ressources en eau, et mieux gérer les déchets ? Pour relever ce défi, les étudiants ont imaginé un grand événement de sensibilisation. Une mégastructure en forme de canalisation trône sur une place centrale pendant quelques jours. Les habitants sont invités à rejoindre le lieu à travers des clean-tags (visuels projetés par terre) disséminés dans les rues. Au bout de quelques jours, la structure s’ouvre pour se transformer en 5 modules de sensibilisation. L’objectif ? Faire changer les habitudes en éveillant les consciences :

  • « Modul’ Art » : pour recycler ses déchets en œuvre d’art
  • « Eau précieuse »
  • « Anti-gaspi : « Les bons restes » » : chacun apprend à cuisiner ses restes
  • « Douche froide des révélations » : le participant entre dans une cabine de simulation de douche. Devant lui : un paysage de forêt, qui se désertifie au fur et à mesure qu’il consomme de l’eau.
  • « Tri Basket » : les habitants apprennent à trier les déchets en utilisant les techniques du basketball

Le thème de ce groupe avait été soumis par l’entreprise SUEZ.

L’hybridation des compétences au cœur des solutions imaginées

Les projets ont été conçus par dix équipes mixtes rassemblant 106 étudiants ingénieurs, managers et architectes. Ils ont travaillé ensemble les 16, 17 novembre, et lors de cette journée finale. Les groupes étaient évalué sur des productions intermédiaires et un pitch de 4 mn.

Les thématiques ont été élaborées par 10 entreprises partenaires. Quelques autres exemples : comment promouvoir l’agriculture urbaine ? Comment créer une application collaborative de recensement du patrimoine universel ? Comment améliorer l’accueil aux urgences, pour les malades et leurs familles ? Tout au long des trois jours, professeurs et experts ont accompagné les groupes d’étudiants. Au programme : méthodologies de créativité et design thinking, pour imaginer des solutions innovantes.

Les étudiants sont issus d’Audencia (Mastère Spécialisé® « Stratégie Marketing à l’ère digitale », Mastère Spécialisé® « Marketing, design et création », et Audencia Sciencescom), de l’option Ville Numérique du cursus ingénieur de Centrale Nantes et de l’ensa Nantes où ils suivent l’option « Territoires liquides ».

D’après Emeric Peyredieu du Charlat, Directeur Général d’Audencia et Président de l’Alliance : « Citylab démontre que la transdisciplinarité est la source de l’innovation urbaine et sociale apportée par les différents projets. C’est la base de l’alliance de nos trois écoles. Futurs ingénieurs, managers et architectes trouvent les solutions de demain. »

 Les entreprises partenaires : Cap Gemini, CHU Nantes, Open Odyssey, ADDRN, Suez, Invirtus Technologies (entreprise incubée au sein de l’alliance), Keran/Niji, Florentaise, Ouest France, Matlo.

 Plus d’informations :

X
X