Les Compagnons du Devoir expérimentent une nouvelle forme d’apprentissage - CGE

Les Compagnons du Devoir expérimentent une nouvelle forme d’apprentissage

Depuis septembre 2017, les Compagnons du Devoir expérimentent une nouvelle forme d’apprentissage, intitulée APPIE (Apprentissage par immersion en entreprise). Cette initiative propose de former à un métier via une immersion renforcée en entreprise, neuf semaines de formation en CFA (au lieu de 25 habituellement) et la valorisation des outils numériques. Un contrat d’apprentissage de deux ans encadre le dispositif qui vise à faciliter l’insertion des jeunes sur le marché du travail grâce à une formation qui se fait à plus de 90% en situation professionnelle réelle.

Pour les Compagnons du Devoir, le métier s’apprend dans l’entreprise et le centre de formation apporte le complément nécessaire. C’est sur cette base que nous avons bâti notre approche de la formation et que nous menons actuellement cette expérimentation.

Cette démarche repose notamment sur une plus forte mobilisation du maître d’apprentissage dont le rôle est renforcé mais aussi valorisé. C’est sur eux que repose essentiellement le choix des situations de travail concrètes permettant l’apprentissage du métier. Ils doivent donc être conscients de l’importance de leur rôle, tout en étant convaincus de l’utilité et de l’indispensable coopération avec le CFA. A cette fin, ils bénéficient en début de parcours de modules de formation à la pédagogie et au suivi en situation professionnelle.

L’accompagnement des apprenants est l’atout majeur de cette nouvelle forme d’apprentissage : internat et échanges entre pairs, mémoire de formation, suivi personnalisé par le formateur lors d’une visite mensuelle dans l’entreprise, mais également via le numérique et lors des regroupements, échange quotidien avec le maître d’apprentissage.

Le parcours débute par une « préparation à l’environnement de l’entreprise et de l’emploi » d’une durée de deux semaines. Conçue comme période de transition entre le monde scolaire et celui de l’entreprise, elle a pour fonction de préparer les apprentis pour que leur intégration dans l’entreprise se déroule dans les meilleures conditions.

Par la suite, la formation se fait au travers de l’activité en entreprise qui permet des situations réelles d’apprentissage car contextualisées. Des évaluations formatives sont construites au regard des domaines de compétences identifiés pour chaque situation. L’apprenti doit décrire le contexte dans lequel a été vue la compétence et les résultats obtenus. Ces évaluations formatives sont compilées et participent à la construction d’un mémoire de formation. Au cours des deux années, six séquences de formation en CFA permettent l’harmonisation, la consolidation des compétences et les éventuelles remédiations.

L’expérimentation prévoit également de mettre l’accent sur la technologie numérique pour certains modules de formation, certains proposant des innovations telles que des expériences immersives ou l’utilisation de techniques d’appréciation du « geste métier », pour les thématiques de formation s’y prêtant (l’appréhension d’un environnement de travail par exemple).

Cette initiative intègre également une expérience au niveau international, en fin de parcours, pour permettre à l’apprenti de renforcer ses compétences en s’ouvrant à d’autres techniques mais aussi cultures. C’est le propre de la formation chez les Compagnons du Devoir, elle est à la fois professionnelle et humaine.

Jean-Claude Bellanger
Secrétaire général
Les Compagnons du Devoir

 

A propos de Jean-Claude Bellanger

Compagnon charpentier et ingénieur en génie civil, Jean-Claude Bellanger a été chef d’entreprise en France et à l’étranger pendant près de 20 ans. Il est secrétaire général de l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France depuis 2011. Il avait auparavant assumé diverses responsabilités au sein de l’association après son Tour de France, dont celles de délégué de métier puis de membre du bureau pendant cinq ans.

 

À propos des Compagnons du Devoir et du Tour de France

L’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France (AOCDTF) est une association de loi 1901 reconnue d’utilité publique, qui réunit des femmes et des hommes de métier mobilisés autour d’un même idéal professionnel : permettre à chacun de s’épanouir dans et par son métier.

L’originalité de leur formation repose sur le Compagnonnage, dont le concept est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Les Compagnons du Devoir proposent des formations en alternance allant du CAP à la licence professionnelle, fondées sur la mobilité en France et à l’étranger.

Actuellement, 10 000 jeunes y suivent un parcours de formation en alternance. Les Compagnons du Devoir et du Tour de France sont présents dans 6 filières : bâtiment, industrie et métallurgie, matériaux souples, aménagement et finition des bâtiments, métiers du vivant et métiers du goût.

X
X