La CGE et l'Agence du Service Civique signent une convention en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l'ESRI - CGE

La CGE et l’Agence du Service Civique signent une convention en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’ESRI

A l’occasion de son assemblée générale, la Conférence des grandes écoles et l’Agence du Service Civique s’associent pour contribuer au développement de missions de Service Civique dans les Grandes écoles. Une convention concrétisant cet engagement a été signée le 20 juin en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation. L’ASC et la CGE estiment à 10 000 le potentiel de missions possibles d’ici 2020 si la pratique de l’année de césure se développe.

Afin d’ancrer le Service Civique dans le parcours des jeunes et de le consacrer comme une étape de vie pleinement reconnue par la société, l’Agence et les acteurs de l’Enseignement Supérieur ont obtenu en 2015 que le Service Civique constitue un motif légitime de césure permettant ainsi aux étudiants qui souhaitent s’engager en Service Civique de ne pas être pénalisés dans leur parcours académique.

Dans le prolongement de l’institutionnalisation de cette étape dans le parcours des jeunes et en cohérence avec l’intérêt des étudiants pour les projets d’engagement sociétal observés par la CGE, l’Agence et la CGE se sont rapprochées pour définir les modalités de développement du Service Civique et notamment du Service Civique d’initiative au sein des établissements membres.

Le Service Civique d’Initiative permet à des jeunes de proposer et de mener leur propre projet solidaire en bénéficiant du statut de volontaire et du cadre du Service Civique. Cette modalité de Service Civique est particulièrement adaptée aux étudiants qui font le choix d’une année de césure pour monter un projet d’engagement sociétal, car elle leur permet de construire leur propre mission avec l’appui d’un tuteur de l’école, tout en bénéficiant d’une formation civique et citoyenne.

L’Agence du Service Civique souhaite développer cette forme de Service Civique pour soutenir l’esprit d’initiative et de solidarité de la jeunesse en lui donnant un cadre protecteur. Les parties aspirent à ce qu’une proportion croissante des étudiants des écoles membres de la CGE qui réalisent une année de césure au cours de leurs études fasse le choix de faire un Service Civique, ou d’un Service Civique d’initiative.

En 2017, plus de 200 000 jeunes ont réalisé une mission de Service Civique. Les étudiants sont de plus en plus nombreux à inscrire cette étape dans leur parcours : en 2016, ils étaient environ 18 000 (soit 29%) des volontaires en mission.

Convention CGE – Agence du Service Civique 20 juin 2017

Lire le communiqué de presse

X
X