L’accessibilité pour tous, une priorité pour l’École des Hautes Etudes en Santé Publique - CGE

L’accessibilité pour tous, une priorité pour l’École des Hautes Etudes en Santé Publique

L’EHESP est engagée de longue date dans une politique en faveur de l’accessibilité pour tous, afin de promouvoir l’accueil, la participation et l’autonomie à l’école des personnes en situation de handicap. Sa politique s’inscrit dans le cadre de la Loi sur l’égalité des droits et des chances du 11 février 2005, dite Loi Handicap. Le principe d’égalité suppose que les lieux d’accueil, d’enseignement et de travail, les espaces de circulation et les équipements de l’école, les services et prestations soient facilement accessibles pour tous.

C’est dans ce cadre que l’EHESP a décidé d’adopter une politique handicap exemplaire en faveur de son personnel et de ses apprenants et, de mettre en place un schéma directeur pluriannuel d’handicap.

Le Conseil d’Administration de l’EHESP a validé dans sa séance de février 2017  les grands axes de la politique handicap de l’Ecole et de son schéma directeur en faveur de son personnel et de ses apprenants

Cette politique handicap est co-portée par la Direction des Etudes (DE) et la Direction des Ressources Humaines (DRH) pour répondre au mieux aux besoins spécifiques des deux grands publics ciblés, que sont, d’une part les personnels de l’Ecole, et, d’autre part, les apprenants de l’EHESP. A ce titre, 2 référent.e.s « handicap » ont été désigné.e.s au sein de ces directions :

  • référent.e handicap DRH ; il . elle prend en charge les agents de l’Ecole participant au recrutement et à l’accompagnement de ceux-ci. Il . Elle s’attache à anticiper et à résoudre les problématiques afférentes principalement au maintien dans l’emploi et aux aménagements de postes.
  • référent.e handicap DE ; il . elle prend en charge les usagers apprenants ainsi que les intervenants pédagogiques de l’EHESP et leurs problématiques afférentes principalement aux aménagements pédagogiques. Il . Elle s’attache à alerter les responsables de formation, suivre les stages et l’insertion professionnelle des apprenants.

Parallèlement, de nombreux travaux d’aménagement ont été réalisés depuis plusieurs années permettant à l’EHESP d’être en conformité avec les règles d’accessibilité des ERP pour la rentrée qui s’est déroulée en 2017.

 Toutes ces actions concourent à promouvoir un climat d’accueil et de confiance propice  au développement de relations d’échange durables au sein de l’école.

Hubert Jaspard
directeur adjoint
EHESP

A propos de Hubert Jaspard

Hubert Jaspard, directeur adjoint à l'EHESP

Après avoir obtenu une maîtrise de Sciences Economiques, Hubert Jaspard intègre en 1994  l’ancienne Ecole Nationale de la Santé Publique en qualité d’Elève Directeur d’Hôpital. Il  commence sa carrière en 1996 au Centre Hospitalier d’Epernay (Marne) en qualité de directeur de la stratégie et des finances, avant de devenir en 1999 chef d’établissement de 2 EPHAD dans le Cher. Il coordonne à cette occasion le projet de réhabilitation complète d’un des deux sites. En 2001 , il devient directeur ressources humaines au CHU de Reims (Marne) et conduit la mise en place des 35h de jour et des 32h30 de nuit pour le personnel non médical. Il assure parallèlement deux intérims en qualité de chef d’établissement du CH d’Epernay et de directeur des affaires médicales et de la recherche au CHU de Reims.

En 2007, il prend les fonctions de directeur des ressources humaines de Nantes Métropole (Loire-Atlantique) en coordonnant notamment les aspects RH du projet de regroupement des services entre la Ville de Nantes et la Communauté Urbaine de Nantes. Enfin, en 2009, il intègre le CHU de Nantes en qualité de Directeur général adjoint. Il y coordonne notamment l’élaboration de 2 projets d’établissement et le plan pluriannuel de modernisation du CHU de Nantes intégrant le projet de reconstruction complète d’un nouvel hôpital avec l’ensemble des activités de court séjour (horizon 2025).

Il assure depuis plusieurs années diverses interventions à l’EHESP (Présider le CHSCT, management stratégique, formation à l’oral des attachés d’administration hospitalière, jury de mémoire des EDH, gardes administratives à l’hôpital) ainsi qu’à l’IPAG de l’Université de Nantes (GRH et fonction publique). Il a par ailleurs été plusieurs fois maître de stage d’élèves directeurs d’hôpital et de stagiaires universitaires (Licence – Master).

 

A propos de l’EHESP

Créée par la Loi de Santé Publique de 2004, l’EHESP est l’école de référence pour les cadres de la santé publique. Localisée sur un campus principal à Rennes, l’EHESP est également présenté sur Paris avec campus à La Plaine Saint Denis.

Les quatre missions de l’EHESP sont les suivantes :

  •  assurer la formation des personnes ayant à exercer des fonctions de direction, de gestion, d’inspection ou de contrôle dans les domaines sanitaires, sociaux ou médicosociaux
  •  assurer un enseignement supérieur en matière de santé publique
  •  contribuer aux activités de recherche en santé publique
  •  développer les relations internationales notamment par des échanges avec les établissements dispensant des enseignements comparables.

L’activité de l’EHESP s’organise autour de 1300 élèves et étudiants reçus chaque année  (980 élèves en formation statutaire – fonction publique -, 400 étudiants niveau master -dont 26% étrangers- et 90 doctorants -dont 28% étrangers). . 90 enseignants permanents, 1300 conférenciers, 360 personnels non enseignant interviennent auprès des élèves fonctionnaires, des étudiants et des stagiaires en formation continue (7800 personnes).

X
X