S’intéresser aux élèves en situation de handicap pour en « faire » des étudiants - CGE

S’intéresser aux élèves en situation de handicap pour en « faire » des étudiants

La mission référent handicap au sein de l’ESCOM Chimie a plusieurs objectifs : accompagner les étudiants En Situation de Handicap dans leur formation, favoriser l’esprit d’ouverture des étudiants vis-à-vis de leurs camarades En Situation de Handicap (ESH) et enfin, favoriser la poursuite des études aux lycéens ESH.

Les étudiants de 1ière année proviennent des filières S et STL dans leur quasi-totalité. Si les dispositifs mis en place dans le secondaire pour accompagner les élèves ESH sont bien rôdés depuis de nombreuses années, la continuité dans les études supérieures n’est pas forcément chose aisée. Aussi, il faut pouvoir envisager une certaine flexibilité dans la formation afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque étudiant concerné (mise en place de tiers-temps supplémentaire, étalement de la formation de davantage de semestres par exemple, adaptation des supports de cours…). Tout cela n’est possible qu’avec une direction ouverte à la problématique et proactive. Il faut également un corps professoral à l’écoute tout comme l’ensemble des services. L’ESCOM Chimie de part la formation diplômante qu’elle délivre se doit donc d’être exemplaire dans ce domaine. Accompagner les étudiants ESH fait donc partie intégrante de ses missions.

Le deuxième volet est de montrer si besoin était que le handicap ne doit pas être un facteur de ségrégation, de clivage mais plutôt de cohésion et d’esprit d’ouverture. Aussi, il est important de poursuivre les actions menées dans le secondaire afin que les ingénieurs que l’ESCOM Chimie forme aient en eux cette dimension qui consiste à considérer le handicap comme une « normalité » et non comme à un écart à la « normalité ». C’est grâce à cette politique que l’on gommera petit à petit les différences et que les étudiants ESH seront plus confiants, plus sereins et qu’ils se sentiront peut-être plus libres de parler de leur handicap. C’est dans cet esprit qu’a été proposé aux étudiants le concours TousHanScène chapoté par l’association Tremplin et qui consiste à réaliser de petites vidéos traitant du handicap.

Ces deux premiers points n’ont de sens que si les élèves ESH perçoivent la poursuite des études en toute quiétude et non comme un parcours semé d’embuches. C’est pourquoi l’ESCOM Chimie réfléchit à mettre en place à la rentrée 2018 le programme PHARES développé par l’association FÉDÉEH. Conscient qu’on ne peut avancer que tous ensemble, l’expérience accumulée dans ce programme par UniLaSalle est et sera d’une grande aide dans ce projet. Il est également envisagé d’organiser des journées d’immersion pour les lycéens ESH. Cette opération pourrait aller de paire avec le programme PHARES puisque la première phase sera d’aller à la rencontre des élèves dans leurs établissements afin de présenter ces projets. La journée d’immersion sera l’occasion pour un élève de suivre une journée-type d’un étudiant de l’école. Il accompagnera un étudiant volontaire durant cette journée afin de se rendre compte que les études supérieures : oui c’est possible pour tous !

Un grand nombre d’étudiants hésitent encore aujourd’hui à parler de leur handicap de peur d’être stigmatisés, d’être considérés comme des étudiants à part, « favorisés » dans leur formation par des dispositifs particuliers. Notre rôle de formateur est crucial dans ce domaine afin que « handicap » retrouve peu à peu son sens étymologique. Après tout, troquer des objets ou des savoir, quelle différence cela fait-il ?

Pierre Yves Tigréat
responsable pédagogique de la 1ère année de cycle préparatoire
référent mission handicap
ESCOM Chimie

 

A propos de Pierre Yves Tigréat

Ingénieur chimiste de l’ENSCP et titulaire d’un doctorat dans le domaine des matériaux, Pierre Yves Tigréat a exercé plusieurs années dans l’enseignement secondaire avant d’intégrer l’ESCOM Chimie en 2012. Tout d’abord enseignant en chimie générale, inorganique et en thermodynamique, il est également responsable pédagogique de la 1ère année de cycle préparatoire intégré depuis 2016 et référent mission handicap depuis 2017.

 

A propos de l’ESCOM Chimie

L’ESCOM Chimie est une école en 5 ans qui forme des ingénieurs chimistes. C’est une association à but non lucratif, fondée en 1957 et dont le diplôme est habilité par la Commission des Titres d’Ingénieurs. Elle est reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur comme établissement d’intérêt général et a reçu le label EESPIG. L’école propose une formation tournée vers l’innovation, la chimie verte et le développement durable préparant à une grande diversité de métiers et de secteurs.

L’ESCOM Chimie compte près de 650 étudiants chimistes généralistes et un réseau mondial de 3 000 anciens étudiants. Elle est associée à l’Université de Technologie de Compiègne dans son enseignement et sa recherche à travers un département de recherche commun sur les « Transformations intégrées de la matière renouvelable ».

X
X