Incubation

Acteurs de l'innovation, les incubateurs jouent un rôle essentiel dans la maturation d'un projet innovant.
 

Présents très en amont de la création de l'entreprise, ils mettent à disposition des porteurs de projet innovant une multitude de services permettant à l'entreprise de voir le jour avec les meilleures chances de réussite :

  • Accompagnement personnalisé
  • Hébergement
  • Mise en relation
  • Documentation

Qu'est-ce qu'un incubateur ?


Structure d'appui à la création d'entreprise innovante, l'incubateur a pour objectif de transformer une idée innovante en entreprise performante. Il existe plusieurs types d'incubateurs :

Les incubateurs publics "Allègre" : ils dépendent du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et visent à valoriser la recherche privée par la création d'entreprise. Ils sont nés de la loi sur l'Innovation et la Recherche du 12 juillet 1999.
28 incubateurs labellisés par le ministère sont répartis sur tout le territoire. Pour bénéficier de ce type de dispositif, le projet doit être adossé à un laboratoire de recherche public ou être lauréat du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Les incubateurs Allègre proposent un accompagnement d'une durée de 24 mois pendant lesquels le projet va pouvoir émerger dans les meilleures conditions.

Les incubateurs privés rattachés aux grandes écoles : ils sont présents dans les grandes écoles d'ingénieur comme Centrale, Polytechnique, Telecom Paris Tech, et les grandes écoles de commerce (HEC, ...). Les services proposés varient d'une structure à une autre et les accompagnements ne sont pas limités dans leur durée. Les modalités d'admission sont propres à chaque incubateur. Certains incubateurs d'écoles intègrent exclusivement des étudiants ou anciens étudiants du groupe.

Les CEEI (Centre européen d'entreprises et d'innovation) : ce sont des organismes publics qui détectent et accompagnent des projets de création d'entreprises innovantes. Ils sont labellisés par l'Union européenne et soutenus par la Commission européenne via le réseau EBN (European Business and Innovation Center Network).

Les Pionnières : ce sont des incubateurs dédiés aux projets de services innovants portés par des femmes. Ces incubateurs sont mis en place grace au soutien de la mairie et de la région d'implantation, mais aussi de la Caisse des dépôts et consignations et d'organismes privés.

Quels sont les services proposés ?


Chaque incubateur offre plusieurs niveaux de services.

  • Un savoir faire : accompagnement dans la formulation du business model, dans la rédaction du business plan, dans le dépôt des brevets et sur tous les aspects relatifs à la propriété intellectuelle

  • Des moyens logistiques : les incubateurs peuvent mettre à disposition des locaux, des salles de réunion, un fonds documentaire,...

  • Une mise en réseau : l'incubateur aide la future entreprise à comprendre et à s'insérer dans son environnement et l'accompagne dans sa recherche de financements grâce à ses relations étroites avec notamment les fonds d'amorçage

Certains incubateurs, dont les incubateurs Allègre, proposent aux entreprises qui en font la demande une avance remboursable.

Pour quels projets de création d'entreprise ?

En fonction des incubateurs, le degré d'innovation du projet sera plus ou moins technologique. Les incubateurs Allègre appuient généralement des projets présentant une innovation technologique reconnue par un laboratoire de recherche public, tandis que les incubateurs d'école et les CEEI peuvent intégrer des projets à caractère moins technologique. Les Pionnières, quant à elles, sont spécialisées dans le domaine des services innovants.

L'innovation peut donc se présenter sous différentes formes : innovations de service, innovations marketing, innovations organisationnelles, ... Dans tous les cas, le projet doit démontrer un fort potentiel de croissance.

Comment intégrer un incubateur ?


Les modes de sélection des projets dépendent de la catégorie d'incubateurs visée.

Incubateurs Allègre : le projet doit être adossé à un laboratoire de recherche public ou être lauréat du concours organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Le projet peut être incubé dès lors qu'une cellule de valorisation a validé le concept.

Autres incubateurs : le mode d'admission est propre à chaque organisme. En règle générale, la sélection se déroule en deux phases, un dossier de candidature doit être adressé à l'incubateur puis un comité sélectionne les projets correspondant aux critères établis par chaque incubateur.

Source : http://www.apce.com