Alliances

ATHENA, l’avenir des sciences humaines et sociales

En juin 2010, la CGE a signé le texte fondateur de l’Alliance ATHENA, aux côtés de la CPU (Conférence des présidents d'université), du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et de l’INED (Institut national des études démographiques). ATHENA vise à développer les initiatives de coordination et de partenariat entre les acteurs dans le domaine des sciences humaines et sociales.

AllEnvi (l'Alliance nationale de recherche pour l'environnement)


AllEnvi regroupe 12 membres fondateurs, opérateurs majeurs de la recherche nationale dans des domaines diversifiés et complémentaires couvrant l’ensemble des enjeux scientifiques, économiques et sociaux de l’environnement. 15 membres associés, dont la Conférence des grandes écoles, apportant leur expertise dans des domaines complémentaires, les ont rejoints au cours de l’année 2010. Au total, ce sont donc 27 acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur, réunissant un potentiel d’environ 15 000 chercheurs, ingénieurs et techniciens, qui s’organisent pour répondre aux grandes questions environnementales, en dépassant les frontières scientifiques par des approches pluridisciplinaires et transversales. AllEnvi est donc de facto un acteur du développement durable.

AllEnvi a quatre missions majeures :

  • Assurer la coordination programmatique et opérationnelle d’une recherche systémique pour l’environnement est la mission principale d’Allenvi, l’objectif étant de définir les priorités de recherche proposées aux agences de financement et aux pouvoirs publics

  • Renforcer à l’échelle nationale la synergie entre les opérateurs de recherche, les universités, les écoles et les acteurs du monde économique, dans les grands domaines de l’alimentation, de l’eau, du climat et des territoires

  • Assurer la cohérence et le pilotage d’ensemble des grandes infrastructures de recherche et des Systèmes d’observation et d’expérimentation pour la recherche en environnement (SOERE)

  • Favoriser et renforcer les collaborations avec les pays du Sud en lien avec l’Agence inter-établissements de recherche pour le développement (AIRD).

La CGE est également membre de l'Alliance ANCRE (Alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie) :


Les missions de l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie sont :

  • favoriser et renforcer les partenariats et les synergies entre les organismes publics de recherche, les universités et les entreprises
  • Identifier, avec le concours des entreprises concernées, les verrous scientifiques, technologiques, économiques, environnementaux et sociétaux qui limitent les développements industriels dans le domaine de l'énergie
  • Proposer, dans le cadre de la politique nationale de l'énergie définie par l'État, des programmes pluriannuels de R&D
  • Faciliter l'adoption, par les producteurs et les consommateurs, de bonnes pratiques en matière d'énergie respectueuse d'un développement durable.