GE-TH

Bureau GE-TH : Bureau permanent de liaison entre grandes écoles et Technische Hochschulen


Le Bureau GE-TH a été fondé en 1958 pour développer les relations entre grandes écoles françaises et les universités techniques allemandes.

Depuis, il a organisé une quarantaine de séminaires franco-allemands sur des aspects particuliers des sciences de l'ingénieur et onze séminaires généraux sur des sujets plus larges tels que :

  • Les échanges d'étudiants dans l'enseignement supérieur : points de vue de l'industrie et des organismes de coopération (Strasbourg)
  • Evolutions récentes dans la formation des ingénieurs : le contexte franco-allemand au sein de l'Europe (Sarrebrück)
  • La recherche dans la formation des ingénieurs (Palaiseau)
  • Les nouvelles technologies de l'information et leur impact sur la formation et la recherche (Karlsruhe)
  • La prise en compte de l'environnement dans la formation des ingénieurs (Paris)
  • De l'université à l'industrie : exigences de l'industrie et conséquences pour la formation (Munich)
  • Le transfert de technologie (Caen)
  • L'évolution rapide des technologies et ses conséquences pour la formation des ingénieurs (Rostock)
  • Préparer l'ingénieur aux diverses facettes de son rôle dans l'entreprise (Lyon)
  • Etudier, faire de la recherche, travailler et vivre dans les deux cultures (Würzburg)
  • Incidence de l'internationalisation dans l'organisation et la production des entreprises (Toulouse)

Le GE-TH a participé aux discussions officielles sur la coopération franco-allemande, a oeuvré pour la reconnaissance des diplômes avec les ministères de l'éducation français et allemand.

Il est en relation permanente avec :

  • L'Université franco-allemande (UFA)
  • L’Association franco-allemande pour la science et la technologie (AFAST)
  • Le Centre de coopération universitaire franco-bavarois (CCUFB)
  • L’Association pour la valorisation des relations internationales scientifiques et techniques (AVRIST)

Il a contribué à la définition du label Queste-SI (label européen qui inclut la notion de développement durable dans la formation, notamment en terme de responsabilisation dans la formation de l’ingénieur) et intervient en tant qu'auditeur.

Il organise des missions de prospection en Allemagne, au profit des grandes écoles intéressées. Les deux dernières ont eu lieu en Saxe et en Thuringe, et en Bavière.

Par convention avec la CGE, le GE-TH est le groupe géographique chargé des relations avec l'Allemagne au sein de sa commission Relations internationales.