Stratégie, « ADN » et communication : l’alignement par la mission ? L’exemple de l’ISIT Paris

Les vingt dernières années ont amené des transformations majeures dans l’environnement de l’enseignement supérieur en général et pour nos Grandes écoles en particulier. Parmi ces tendances de fond, on peut souligner quelques phénomènes saillants :

  • une forte ouverture internationale et l’émergence d’un paysage mondial de l’ES ;
  • l’émergence d’une vague sans précédent d’évaluation et d’accréditations qui ont fait converger vers des standards de plus en plus exigeants sur le plan académique, tout en requérant une pertinence professionnelle des institutions et leur inscription avec impact et sens dans le tissu économique et social ;
  • une structuration institutionnelle de l’ESR français autour de nouveaux concepts tels que la qualification EESPIG ou les politiques de sites pour ne citer que ceux-là;
  • un tournant digital à l’œuvre d’une profondeur inédite au sein de tous les métiers de l’ESR, qu’ils soient directement académiques ou « para-académiques » ;
  • des mutations importantes dans les économies et métiers auxquels nous préparons largement évoqués lors du congrès de la CGE en octobre dernier ;
  • des exigences nouvelles et grandissantes en matière de responsabilité sociale et de développement durable ;
  • enfin, des « business modèles » singulièrement et régulièrement instables.

Cette turbulence et cette accélération accrues ont fait de nos établissements des structures en permanence en agitation, « bousculées » en somme, incitées à évoluer et à revisiter leurs choix, offres et pratiques pour faire face aux profondes mutations nationales et internationales. Elles ont donc amené une vitalité stratégique tout aussi inédite, conduisant nos écoles à redoubler d’initiatives au plan institutionnel, académique, pédagogique, partenarial, international et dans leurs relations aux différentes parties prenantes de leur « écosystème », dit-on de nos jours. Elles ont aussi généré une vitalité managériale développée chemin faisant pour transformer en permanence leurs pratiques et mettre en place des routines organisationnelles nouvelles pour porter des évolutions nombreuses et à l’œuvre en parallèle.

En mutation perpétuelle, sans cesse en train de se réinventer et de se projeter dans des frontières évolutives pour s’adapter, nos établissements ont dû dès lors faire face à un autre défi tout aussi important que celui de leur propre agilité, pourtant pas simple en soi bien que quasi-consubstantielle au modèle « grande école » originel. Celui d’incarner un positionnement durable et distinctif qui confère de la cohérence à leurs stratégies et qui se décline en politiques de communications pertinentes, multiples, renouvelées, institutionnelle, interne comme « produits/commerciale» mais …. ayant vocation à faire sens toutes ensemble. Le paradoxe est donc que dans ce monde qui bouge vite, il convient à la fois d’être toujours nouveau et différent et en même temps, dirons-nous aujourd’hui par analogie à une formule bien connue, être soi, un soi unique, exister durablement. Plus que jamais donc et alors que nous sommes sans cesse challengés localement, internationalement, institutionnellement, réglementairement, est-il nécessaire d’affirmer la personnalité de son établissement, et même son identité profonde, pour être lisibles, compréhensibles et compris. A la fois parce qu’institutionnellement, on nous demandera une inscription cohérente de nos structures dans le paysage de l’ESR et que la profession se conçoit de plus en plus comme un système consolidé d’offres devant être compris d’ici et d’ailleurs. Mais aussi parce que les « marchés amont et aval » eux-mêmes requièrent des catégories de raisonnement relativement simples pour savoir qui sont les établissements, autant que ce qu’ils peuvent offrir à un moment donné de leur trajectoire. Personnalité, identité, l’écume de nos établissements finalement, leur « ADN » en somme. Comment dès lors imaginer un alignement entre son être profond et le mouvement perpétuel, porté par une politique de communication qui dit à la fois ce que l’on est intrinsèquement et ce que l’on fait ici et maintenant ?

La réponse passe en partie par la formalisation de la mission de l’établissement, véritable acte existentiel par lequel exprimer qui l’on est … sans pour autant écarter que l’on sera autre chose que soi. Exercice difficile mais nécessaire, qui met en jeu autant introspection que projection, exercice d’expression de soi qui permet, au fond, d’articuler mouvement et inertie et donc de clarifier la vision qu’a l’établissement de lui-même, car mouvement et inertie vont se délimiter mutuellement. Un peu comme la constitution de 1958, précise et vague en même temps, une mission dira votre généalogie, ce que vous êtes mais aussi ce que vous pourriez être dans une compatibilité « glissante » avec votre ADN : votre vocation profonde dans un monde que vous ignorez encore, pour ainsi dire. Alors il sera possible de s’exprimer et de déployer une communication agile, car sera résolue la question fondamentale de savoir sur quelle permanence s’inscrit le mouvement, articulation sur laquelle peuvent alors se poser les caractéristiques d’une marque et des offres évolutives qui l’incarneront au cours du temps.

C’est précisément l’exercice intense, complexe mais combien passionnant auquel les équipes et la gouvernance de l’ISIT Paris se sont livrées pendant les six derniers mois, mobilisant dans des groupes de travail le Conseil d’administration, les équipes de direction, les collaborateurs, étudiants, et Alumni. Notre établissement singulier de l’ESR, tout au long de ses dernières années, s’est caractérisé, sous l’égide d’une direction dynamique et d’équipes mobilisées, par le mouvement : ouverture à de nouveaux métiers donnant corps à l’expertise intercuturelle dans toutes ses formes, internationalisation intense, renforcement des coopérations dans notre pays, élaboration d’une démarche pluridisciplinaire originale et inédite dans nos champs de compétences, développement d’un centre de recherche, mise en place d’un campus exceptionnel par son degré de finition au service d’un apprentissage collaboratif et inscrit dans le monde, innovation pédagogique continue, …. Au terme de ce travail concentré, méthodique et réfléchi, l’ISIT Paris a ainsi réaffirmé son être profond et y a inscrit l’agilité permanente qui le caractérise depuis toujours et que les 227 écoles membres de la Conférence des grandes écoles ont en partage. Il faut dire que l’agilité est non seulement notre posture mais aussi notre métier fondamental : nous y formons pour la vie et pour le monde depuis 62 ans, c’est la marque de fabrique de l’ISIT Paris, la Grande école de l’expertise multilingue et interculturelle, dont la raison d’être s’exprime désormais ainsi.

 

« Notre mission est de former des experts multilingues et interculturels, acteurs intègres et agiles des entreprises, institutions et organisations d’aujourd’hui et de demain.»

Qu’ils soient managers, entrepreneurs, communicants, juristes, traducteurs ou interprètes, nos diplômés sont des passeurs de sens, interfaces indispensables dans un monde divers, complexe, digitalisé et en constante évolution.

Nous cultivons le multilinguisme de nos étudiants, leur richesse culturelle et leurs valeurs humaines dans un environnement pluridisciplinaire, international et fortement collaboratif, en lien avec nos partenaires académiques et professionnels.

Notre objectif est d’élaborer, partager et transmettre les savoirs, attitudes et état d’esprit nécessaires à cette expertise unique, tout au long de la vie.

Curiosité et éthique, audace et rigueur, passion et humanisme sont nos valeurs.

Tamym Abdessemed,
directeur général
ISIT Paris

 

 

 A propos de Tamym Abdessemed

Directeur général de l’ISIT Paris depuis le 1er juillet 2018, Tamym ABDESSEMED est Professeur de management stratégique. Diplômé d’HEC Paris (Grande Ecole), dont il est sorti « Lauréat de la liste du Président » en 1994, il est titulaire d’un Master « recherche » (ex-DEA) en « stratégie et management » de l’Université de Paris-X Nanterre et d’un doctorat en sciences de gestion soutenu  à HEC Paris sous la direction du Professeur Bertrand Quélin. Il est enfin titulaire d’une habilitation à diriger des recherches en sciences de gestion (HDR) soutenue en 2015 à l’Université de Paris-1 Panthéon Sorbonne au sein du GREGOR (IAE de Paris) sous la direction du Professeur José Allouche.

En parallèle de ses activités professorales, Tamym ABDESSEMED a exercé différentes responsabilités tout au long de sa carrière : chargé de mission auprès du directeur délégué d’HEC, responsable du département Stratégie à l’ESC Clermont et directeur de son programme PGE post-expérience, directeur du MBA d’Audencia, directeur de la formation d’INT Management, directeur des études d’HEC Paris puis directeur de son programme doctoral et du développement pédagogique, directeur général de l’ESCEM, doyen de la Faculté et de la recherche d’ICN Business School, directeur général adjoint de l’ISC Paris et enfin directeur général de l’ISIT. Il a été notamment de 2012 à 2016, vice-président puis président du groupe de travail « recherche » du Chapitre des Ecoles de management et a dirigé le programme doctoral d’Ecricome de 2013 à 2016.

Auteur de plusieurs articles, chapitres d’ouvrage, cas pédagogiques, tribunes, et d’un ouvrage de synthèse de stratégie paru en 2017 chez Vuibert (avec J. Koehl, N. Dagorn et T. Stengelhofen), il a enseigné la stratégie et le management dans diverses institutions dans le monde parmi lesquelles Szchola Glowna Handlowa à Varsovie, Almaty School of Management au Kazakhstan, Ecole Supérieure des Affaires d’Alger, ECUST en Chine, Al Akhawayn University au Maroc, Rogers Williams University ou Georgia Tech aux Etats-Unis, …). En 2007, il a notamment publié l’article suivant dans la Revue Française de Gestion : « Le modèle Grande Ecole dans la compétition mondiale».

 

A propos de l’ISIT : www.isit-paris.fr

Etablissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général (EESPIG) créé en 1957 dans le contexte de la construction européenne, l’ISIT forme aujourd’hui des professionnels multilingues capables de travailler dans des environnements multiculturels complexes, dans les métiers de la communication, du marketing, du management, des ressources humaines, des relations internationales, de la traduction, du droit international et de l’interprétation, titulaires d’un diplôme unique visé par l’Etat, Grade de Master.

Cette grande école de management et de communication interculturels propose une formation pluridisciplinaire, à travers un cycle et complet de formation adapté au projet de chaque étudiant :

  • Communication interculturelle & traduction
  • Management interculturel
  • Juriste linguiste
  • Interprétation de Conférence
  • Stratégie Digitale interculturelle
  • Stratégies internationales & diplomatie

Grâce à ses 180 enseignants, l’ISIT est à la recherche constante de l’excellence académique afin de prodiguer un savoir riche et professionnalisant à 900 étudiants français et internationaux issus de 40 nationalités. A l’issue de la formation, 92,5% des diplômés trouvent un emploi en 3 mois, 76% exercent des fonctions liées à l’international. Membre de la Conférence des grandes écoles (CGE), de la FESIC (fédération des établissements d’enseignement supérieur d’intérêt collectif) et de la FNEGE, l’ISIT est partenaire des plus importantes organisations internationales : Commission européenne, Parlement européen, Cour de Justice européenne, ONU, UNESCO et OTAN.

 

X
X