Anne-Lucie Wack : « Handicap, bachelor, étudiants étrangers… Les Grandes écoles à l’heure de l’ouverture »

Au moment où la Conférence des grandes écoles (CGE) se fixe de nouveaux objectifs ambitieux sur l’accueil d’étudiants en situation de handicap, Anne-Lucie Wack, la Présidente, revient sur le rôle de ces institutions incontournables de notre enseignement supérieur.

Vous venez de signer avec Frédérique Vidal et Sophie Cluzel, une charte sur le handicap. Pourquoi ?

Frédérique Vidal est Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Sophie Cluzel est Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées

La CGE a signé en réalité la deuxième charte du handicap dans les Grandes écoles. Depuis dix ans, date de la première charte, il y a eu beaucoup d’avancées, mais nous voulons aller encore plus loin car de plus en plus de jeunes souhaitent intégrer nos établissements. Aujourd’hui, nous accueillons 1,1 % d’étudiants en situation de handicap (soit environ 4000 étudiants sur les 360 000 étudiants en Grandes écoles). Mais avec un taux de croissance de 13% par an des étudiants en situation de handicap dans le supérieur, nous devons en accueillir plus, et favoriser leur implication dans la vie étudiante et les activités sportives, ainsi que leur mobilité internationale. L’enjeu est aussi de former et sensibiliser tous nos étudiants, qui seront en situation de responsabilité demain dans les entreprises, à la réalité et aux enjeux d’une société plus inclusive.

Lire sur Le parisien.fr l’intégralité de l’interview  réalisé par Gilbert Azoulay

X
X