[#BreizhPower x CGE] : les grandes écoles en Bretagne, source d’une convergence accrue de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation à la dimension régionale

La Conférence des Directeurs des Grandes Ecoles de Bretagne (CDGEB), conférence régionale des grandes écoles breton, est une instance reconnue et solidement installée dans le paysage territorial. Constituée progressivement depuis 1993 par un élargissement progressif de ses membres en vue de représenter la richesse et la diversité des grandes écoles de la région, elle s’est structurée en association de loi 1901 dès 2001 et regroupe aujourd’hui 27 établissements représentant 27,000 étudiants – 6,000 diplômés d’un master chaque année – 4,000 personnels, dont 2,000 enseignants-chercheurs. Les 3/4 de ses écoles sont publiques et 30% des étudiants de nationalité étrangère.

 

Multiplicité des statuts et des ministères de tutelle

La diversité des statuts des grandes écoles permet à l’association d’être directement connectée aux 3 des 4 universités bretonnes (Université de rennes 1, BBO et UBS) et aux grands laboratoires et unités de recherche et de représenter de nombreux ministères au-delà de celui de l’ESR : Défense, Culture, Agriculture, Industrie et Santé. 1/4 des grandes écoles ont un statut privé, principalement d’association loi 1901 labellisée d’intérêt général par l’Etat (EESPIG) pour les écoles d’ingénieur et de management.

 

L’agilité d’une gouvernance fondée sur l’engagement des directeurs des établissements

Cette capacité de relier permet à la CDGEB d’offrir une plateforme d’échanges de bonnes pratiques et de réflexion stratégique, sans équivalent entre les directeurs des grandes écoles, qui s’engagent directement. Elle s’offre ainsi en forum d’échanges à des acteurs structurants du territoire comme la région Bretagne, Préfecture et Rectorat ainsi que d’autres acteurs clés. Les proviseurs et chefs d’établissements des principaux lycées porteurs de CPGE sont invités aux principales rencontres comme les assemblées générales. Le bureau mensuel de la CDGEB a la responsabilité d’identifier les thèmes permettant d’intéresser les membres et de justifier des rencontres à 27 aux quatre coins du territoire – le covoiturage étant de mise. Chaque AG permet de découvrir un établissement et de traiter un ordre du jour resserré sur 2 ou 3 thématiques fortes. Tout au long de l’année, chaque mois, une étude flash permet de vérifier les sujets à prioritiser : situation des étudiants et enseignants-chercheurs en Ukraine, attentes et propositions vis-à-vis du schéma régional de l’ESR, de la vie étudiante et des formations professionnelles, souhait de contribuer à des appels à manifestation d’intérêt dans le cadre de France 2030, pour citer les plus récents.

La CDGEB peut susciter également la création de groupes de travail.

 

Une reconnaissance comme un acteur d’intérêt général et régional, pour une contribution à la future stratégie bretonne intégrant la transition sociétale et son développement socio-économique.  

Région ouverte à l’Europe et au monde, la Bretagne est un creuset d’innovations majeures qui ont forgé ses domaines d’excellence et s’engage pleinement dans la transition sociétale et environnementale. Les secteurs de pointe bretons sont associés à la mer, au numérique, aux industries de la santé, alimentaire et énergétique. Les grandes écoles en sont le reflet et permettent à travers la CDGEB qui constitue ainsi un capital relationnel permettant d’enrichir les contributions faites à l’échelle régional de la Bretagne et d’être aussi, à travers ses établissements, une « ambassade » de la région en France et dans le monde. La CDGEB accueille plusieurs établissements structurés en réseau intégré d’implantation dans plusieurs villes de Bretagne, ENSIBS ou Ecole Européenne d’Art de Bretagne ou dans plusieurs régions comme CentraleSupélec, l’ENSTA, l’Institut Agro Rennes Angers, IMT Atlantique, INSA ou Rennes School of Business. La CDGEB est directement engagée dans la gouvernance régionale, 9 directeurs participent au Comité Consultatif Régional pour la Recherche et le Développement Technologique (CCRRDT) ou encore au CESER. Elle participe activement au pilotage de Pépite Bretagne, du programme BRIO (Bretagne Réussite Information Orientation), lauréat de l’appel à projet PIA3 dans le domaine de l’orientation ou encore au sein du Pôle d’Excellence Cyber (PEC) regroupant les forces vives régionales de la cyber souveraineté en un cluster unique.

En conclusion, la CDGEB en Bretagne résulte d’une volonté d’ouverture basée sur une structure simple, donc agile, reposant sur un engagement personnel des directeurs des grandes écoles. Son fonctionnement traduit une convivialité toute bretonne, un pragmatisme et la volonté de faire cohabiter toutes les différences qui en constituent la principale richesse. Elle est certainement la porte d’entrée idéale de tous les nouveaux directeurs « entrants » qui y trouvent immédiatement un espace de découverte et d’intégration accélérée dans ce très bel écosystème.

Thomas Froehlicher,
Président de la CDGEEB
Directeur Général et Doyen de Rennes School of Business
www.cdgeb.org

X
X