La CRGE Hauts-de-France, 47 ans d’activités au service des étudiants, des entreprises, des territoires

Depuis 1975, la Conférence Régionale des Grandes Ecoles Hauts-de-France (CRGE) fédère les Grandes Ecoles de la Région Hauts-de-France. 31 Grandes Ecoles y sont aujourd’hui adhérentes. Présentes sur tout le territoire régional avec 48 sites, le collectif CRGE Hauts-de-France représente près de 44 000 étudiants, 4 800 personnels permanents, 400 filières de formation, 2400 partenariats internationaux, 190 doubles diplômes, 1 000 doctorants, 100 équipes de recherche, 320 000 diplômés.

« De statut associatif, la CRGE Hauts-de-France se veut être un interlocuteur privilégié des instances régionales et territoriales, du monde socio-économique au service d’une offre d’enseignement supérieur. C’est aussi une association de Grandes Ecoles qui pratiquent l’échange d’idées et d’informations et de bonnes pratiques dans une grande convivialité », précise son président, Jérôme Fortin (UNILASALLE Amiens). Par exemple, La CRGE développe un intranet  pour que ses membres puissent consulter les appels à projets mais aussi pour répondre à des problématiques très pratiques comme la mobilité professionnelle entre campus ou la mise en commun d’expériences ou d’expertises.

La CRGE Hauts-de-France fonctionne comme une sorte de groupe professionnel qui porte des projets communs :

  • L’ouverture sociale, tant en amont (recrutement), qu’en interne (bourses) ;
  • la promotion auprès des étudiants du concept de « grandes écoles », dont le thème de l’ingénieur au féminin ;
  • la promotion auprès des entreprises : diplômés, stages, … ;
  • la promotion de l’apprentissage et de l’alternance dans les grandes écoles ;
  • le développement de la création d’entreprises – innovation, recherche, valorisation vers les entreprises ;
  • l’accompagnement des PME en particulier au sein de la Région en matière, de recherche, d’innovation et de développement à l’international ;
  • une réflexion sur la pédagogie et la vie étudiante (gestion des étudiants, santé, logement,…) ;
  • le développement à l’international.

C’est aussi un organe de promotion des grandes écoles auprès des pouvoirs publics (Région, Rectorat, Préfecture, Métropoles et communauté d’agglomération, Europe, …), des pôles de compétitivité, de la SATT (Société d’Accélération du Transfert de Technologies), des financeurs de l’enseignement supérieur (Etat, Région, Lille Métropole Européenne, Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie, Europe…).

 

La CRGE Hauts-de-France, véritable « 7ème université » de la Région Hauts-de-France

A l’heure des politiques de sites et des regroupements universitaires, la place des grandes écoles n’est pas toujours garantie, en particulier pour les écoles associatives. Au côté des 3 regroupements universitaires identifiés aujourd’hui en Hauts-de-France (l’Université de Lille, le groupement UPHF-Université Catholique de Lille, l’alliance A2U (ULCO, UPJV, Université d’Artois)), la CRGE Hauts-de-France est aujourd’hui considérée comme la « 7ème université » aux côtés des structures universitaires publiques et de l’Université Catholique de Lille. « La CRGE Hauts-de-France a récemment modifié son organisation pour s’adapter à ces changements structurels et organisationnels de l’Enseignement Supérieur en région » complète Jérôme Fortin, le président. Animée par son délégué général Jean-Marc Idoux, organisée autour de vice-présidences thématiques ( Philippe Pernod (Centrale Lille) vice-président « Recherche », Patrice Houdayer (SKEMA) vice-président « International », Piero Turchi (ISTC) vice-président « Formation, innovation pédagogique, vie étudiante », Christine Dispa (CESI) vice-présidente « Relations entreprises, entrepreneuriat », Yann Tournesac (ESC Amiens) vice-président « Communication, partenariats »), la CRGE Hauts-de-France a aussi une couverture territoriale plus fine avec une vice-présidence « Territoires » portée par François Andrieux (ENSAPL) qui anime un réseau de 6 délégués territoriaux, couvrant ainsi l’ensemble de la région Hauts-de-France.

La CRGE Hauts-de-France participe ainsi activement à la construction de la stratégie régionale de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en particulier dans le cadre du Schéma Régional Enseignement Supérieur Recherche Innovation (SRESRI), du Schéma Régional de Développement Économique d’Internationalisation et d’Innovation (SRDEII), de la politique REV3 régionale, … Elle siège également au CESER Hauts-de-France et est membre de son bureau et anime le groupe de concertation « Savoirs et Création de Valeurs ».

La CRGE Hauts-de-France déploie également une série d’actions collectives. On peut citer par exemple son implication forte dans l’organisation des Assises Régionales de l’Enseignement Supérieur qui se sont tenues en octobre 2021. S’inscrivant dans un contexte de sortie de crise sanitaire et de ses conséquences pour les étudiants, cette rencontre a été initiée par l’ensemble des universités et grandes écoles pour offrir un espace de parole aux étudiants sur plusieurs thèmes traitant de l’engagement et des difficultés de la vie étudiante. Ces assises ont été imaginées pour que les effets de la crise soient pris en compte et que des solutions puissent être trouvées dans la durée.

Une autre action structurante de la CRGE Hauts-de-France se situe dans le domaine de l’ouverture sociale. La CRGE a depuis plusieurs années coconstruit au côté de la Région Hauts-de-France un dispositif original appelé « Programme Régional de Réussite en Etudes Longues – PREEL Ambition ».  Elle cogère ce PRREL Ambition avec les services de la Région. Ce dispositif, qui vise à faciliter l’accès à l’enseignement supérieur des lycéens, concerne chaque année environ 1 000 lycéens. Il permet ainsi à des jeunes issus de familles modestes de préparer et de réussir leurs études dans l’enseignement supérieur, tout en les invitant à être acteurs de leur futur en les aidant à l’élaboration de leurs projets personnels d’études et/ou professionnels en leur faisant découvrir le monde de l’enseignement supérieur. 16 grandes écoles de la CRGE Hauts-de-France y sont impliquées et assurent un accompagnement gratuit du lycéen ou de l’étudiant basé sur un suivi pédagogique personnalisé par un enseignant référent, une aide méthodologique grâce à un tutorat dispensé par des étudiants de la région, des activités liées à des journées de découverte et de participation à la vie d’un établissement de l’enseignement supérieur.

Jérôme Fortin,
président de la CRGE Hauts-de-France

X
X