La qualité d’expression, facteur clé de l’efficacité professionnelle

Écrire et s’exprimer avec clarté et sans fautes est un pilier de l’efficacité professionnelle. Tout passe en effet par les mots : de la construction des idées jusqu’à leur mise en forme et leur expression écrite ou orale. Pour construire un argumentaire efficace, faire passer le bon message, protéger la réputation de son entreprise : la maîtrise de la langue est indispensable. Faire de ces compétences un réflexe acquis, c’est augmenter la productivité et l’efficacité professionnelle des salariés. Former vos étudiants avant la fin de leur cursus, c’est les préparer à la réussite et leur donner un atout supplémentaire face aux recruteurs.

 

Former à l’expression est une nécessité

Vous ne formez pas uniquement vos étudiants à un métier mais bien à la réussite de leur vie professionnelle. La qualité d’expression est une compétence indispensable pour passer d’un métier à un autre, exercer sa citoyenneté ou encore s’épanouir pleinement dans sa vie personnelle ou professionnelle. Car l’aptitude à bien s’exprimer est indispensable pour bien penser. Une formation à l’expression permet à vos étudiants, dès leur cursus scolaire, de mieux appréhender les concepts abstraits, de structurer leur discours de manière fluide et cohérente, d’employer un vocabulaire varié et pertinent selon le contexte.

Par ailleurs, la qualité de la communication (rédaction d’écrits professionnels, prise de parole en public, capacité à convaincre) est une faculté très demandée par les employeurs. Apporter cette compétence à vos étudiants et la certifier les doterait d’un sésame précieux pour l’accès aux alternances ou à leur premier emploi. Mais de quelles compétences parle-t-on ?

 

Gommer les incertitudes pour une meilleure efficacité

Combien d’heures perdues à vérifier l’orthographe d’un terme, à chercher la définition d’un mot ou à relire le document d’un pair ? Au-delà de l’enjeu de crédibilité, une bonne maîtrise de l’expression et de toutes les compétences qui la composent (grammaire, orthographe, vocabulaire, syntaxe…) permet quotidiennement de gagner en productivité.

Produire des écrits concis : un gain de temps qui profite à tous

En entreprise, un salarié passe en moyenne 3 h 30 à traiter ses courriels chaque jour. Former des étudiants aux bonnes pratiques de la correspondance électronique, c’est contribuer à leur efficacité professionnelle en atténuant les pratiques inappropriées ou maladroites et en adressant des courriels plus ciblés, plus précis et courts : leurs futurs collègues passeront moins de temps à les lire. Car apprendre à s’exprimer avec précision, c’est diminuer son temps de rédaction et le temps de lecture du destinataire pour mieux atteindre l’objectif attendu.

 

Avoir les mots pour convaincre

Nous pensons avec les mots de notre vocabulaire : plus la palette de mots à notre disposition est élargie, plus notre pensée est structurée, précise et nuancée. Une bonne compétence rédactionnelle n’est pas suffisante pour produire des écrits suivis d’effets. La maîtrise de l’argumentation, c’est la clé pour convaincre, un enjeu fort de la vie professionnelle.

 

Une compétence accessible à tous

La qualité de l’expression n’est pas réservée à une élite ou aux amoureux de la langue française, ce n’est pas un luxe : c’est une nécessité. Il s’agit d’une compétence clé pour l’efficacité professionnelle et donc la productivité, la compétitivité et la réputation des entreprises. Cette compétence est attendue par les employeurs. Armer les étudiants pour y répondre est un devoir pour les acteurs de l’enseignement et de la formation professionnelle. C’est l’ambition de Projet Voltaire que de les y aider avec une solution autoadaptative et un certificat de niveau à la clé : le Certificat Voltaire, reconnu par les recruteurs et déjà obtenu par 300 000 personnes.

 

Mélanie Viénot,  directrice générale de Woonoz – Projet Voltaire

 

À propos de Mélanie Viénot

Directrice générale de Woonoz – Projet Voltaire, Mélanie Viénot a rejoint la société avec sa start-up Novascrib, détentrice d’une méthode unique de certification de la qualité de l’expression, en 2018. Avant de se lancer dans ce projet entrepreneurial, Mélanie a dirigé et développé l’Institut de formation à la médiation du réseau national Pimms Médiation, acteur clé de l’accueil et de la médiation entre les populations et les services publics, pendant 13 ans. En 2020, elle a été élue coprésidente d’EdTech France par les membres de l’association professionnelle des entrepreneurs du numérique éducatif pour représenter la filière.

À propos du Projet Voltaire

No 1 de la remise à niveau en expression et en orthographe avec plus de 7 millions d’utilisateurs, dont 7 000 établissements (écoles primaires, collèges, lycées, universités, centres de formation, entreprises…), le Projet Voltaire est devenu l’outil d’entraînement préféré des enseignants comme des entreprises. Sa force ? Il repose sur la technologie de l’Ancrage Mémoriel®, qui permet de s’adapter avec précision au niveau et au rythme d’acquisition de chacun, garantissant un apprentissage ciblé ainsi qu’une mémorisation rapide et durable. Son efficacité s’est vu récompenser à plusieurs reprises, notamment par le prix Richelieu Senghor. Il a également été élu « meilleur service d’apprentissage en ligne » d’Europe par l’EFFEP. Le Projet Voltaire travaille en collaboration avec un comité d’experts piloté par Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe. Depuis 2010, le Certificat Voltaire a été passé par 300 000 personnes. En 2019, le Projet Voltaire a créé la Fondation Voltaire pour promouvoir l’égalité des chances par la maîtrise du français.

Plus d’informations sur : projet-voltaire.fr

X
X