Nuclearjobday : un format inédit pour recruter dans le nucléaire

Réunies le temps d’une journée, l’ensemble des sociétés de la filière présenteront leurs besoins de recrutement aux candidats visiteurs.
Grâce à la présence des acteurs de l’emploi du Nucléaire, Nuclearjobday permet aux candidats d’échanger avec les professionnels et entre pairs du marché, pour être recrutés.
Les employeurs présents Entreprises leader du marché, donneurs d’ordres, sociétés d’ingénierie, cluster d’entreprises, pme/pmi… Nuclearjobday réunit plus d’une vingtaine d’exposants spécialement mobilisés pour faire connaître leurs offres d’emplois.

 

Les profils recherchés

Du candidat jeune diplômé au profil expérimenté, du CAP au Bac+5 dans le secteur nucléaire (Ingénieur, Technicien, Fonction support), Nuclearjobday accueille tous les profils susceptibles de correspondre à la diversité des métiers existants au sein de la filière. Soudeur, chargé de contrôles et d’examens non destructifs, chaudronnier, ou encore tuyauteur, nombreux sont les métiers non-spécifiques au nucléaire et qui existent dans d’autres secteurs industriels comme l’aéronautique ou l’automobile. L’une des spécificités de la filière réside toutefois dans son haut niveau d’exigence. Cette rigueur permet à la France d’être reconnue dans le monde pour la qualité de ses installations nucléaires.

Pour en savoir plus : Le site internet de la Société Française du Nucléaire offre une présentation complète des métiers qui composent la filière.
IMPORTANT : Les visiteurs candidats sont invités à se présenter munis de leur CV et lettre de motivation ! Inscriptions gratuite ici

 

Nuclearjobday 2018 : plus de 5 000 postes à pourvoir dans l’industrie nucléaire !

Nuclearjobday réunit pour la première fois l’ensemble des acteurs de la filière du nucléaire le 23 novembre à l’Espace Grand Arche Paris La Défense de 10h à 18h pour un job dating unique en son genre.
Du CAP au Bac+5, du jeune diplômé jusqu’au profil expérimenté, tous les profils sont valorisés au regard des 5 000 postes à pourvoir.

 

Un secteur en pleine mutation à la recherche de jeunes talents

Forte de ses 2 500 entreprises et de ses 220 000 salariés, la filière nucléaire est la troisième filière industrielle française, derrière l’aéronautique et l’automobile. Du fait des grands projets programmés, du dynamisme à l’export et du renouvellement des effectifs, l’ensemble des acteurs de la filière proposeront 16 000 emplois d’ici 2021. Les besoins exprimés sont particulièrement importants sur les postes de techniciens en mécanique, logistique, chantiers et informatique industrielle. Le nucléaire reste accessible sans spécialisation préalable. 80% des recrutements proviennent en effet de formations d’ingénieurs ou de techniciens sans spécialités propres. Ces opportunités concernent l’ensemble des entreprises de la filière nucléaire, des grands groupes aux PME en passant par les bureaux d’études.

Le nucléaire a beaucoup d’opportunités d’emploi à offrir. C’est un univers passionnant aux multiples facettes. Nous avons besoins de tous les talents pour répondre aux problématiques de recrutement. » explique Eric VIAL, Commissaire général du salon Nuclearjobday.

 

Les géants du nucléaire au rendez-vous pour recruter

Au cours de cette journée unique en son genre, les plus grands acteurs de la filière seront présents pour faire découvrir les nombreuses opportunités de carrières offertes par le secteur du nucléaire. Seront notamment présents : Orano, Framatome, CEA, Oakridge, Engie, Ortec, Assystem, Segula Technologies, Onet, l’Apave… Le recrutement porte principalement sur des postes de techniciens et d’ingénieurs.

Au coeur de la réflexion sur les enjeux de la politique énergétique de demain, l’industrie nucléaire a plus que jamais besoin de la nouvelle génération. Et les arguments pour la convaincre sont nombreux, à commencer par la diversité des compétences mobilisées. La maîtrise de l’énergie nucléaire fait appel à tous les secteurs des sciences fondamentales et des sciences de l’ingénieur. La filière passionne par la variété des compétences qu’elle mobilise : physique, chimie, thermique, mécanique des structures, mécanique des fluides, neutronique, science des matériaux, automatique, informatique, gestion de projet, ou encore biologie.

« En tant que prestataire de services depuis 20 ans auprès de grandes entreprises, nous sommes des témoins privilégiés de l’évolution des besoins de la filière nucléaire. L’adaptabilité et la culture multisectorielle de nos ingénieurs sont indispensables » témoigne Thierry NOURDIN, Président d’Alcadia Entreprises.

La transformation digitale offre également de très belles opportunités. Nous croyons dans le potentiel de la jeune génération pour relever ce défis » indique Marie-Colombe REGNAULD, Senior Recruitment Officer – BU Nucléaire chez Assystem.

Rejoindre l’industrie nucléaire signifie donc rejoindre un environnement de travail aux multiples facettes, ou le champ des possibles est grand ouvert.

 

Un salon pour déconstruire les préjugés

L’attractivité professionnelle du secteur a été mise à mal par les nombreux débats autour du démantèlement de la filière. Les dérives des coûts, les difficultés d’acceptation du public, le positionnement difficile à l’international ou de façon plus radicale les débats autour de la sortie du nucléaire sont autant de sujets qui occupent l’espace médiatique et cristallisent l’opinion publique. Si ces critiques soulignent des problématiques inhérentes au secteur, elles ont fini par occulter l’importance et la nature indispensable du nucléaire dans la gestion de la consommation d’énergie sur le plan national comme international. Le nucléaire fournit 75% de la production d’électricité en France et 10,3 % de la production mondiale. Cela représente autant d’hommes et de femmes qui travaillent à la production, à la gestion et à la sûreté du parc nucléaire. Nuclearjobday souhaite promouvoir ce vivier d’emplois considérable.

X
X