Politique de site : les écoles d’ingénieurs tirent le signal d’alarme

Alertées par plusieurs écoles d’ingénieurs sur la perte de leurs prérogatives dans la mise en oeuvre des politiques de site, la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des grandes écoles (CGE) tirent le signal d’alarme sur la situation délétère qui est en train de s’installer sur les différents sites et la perte de valeur collective qui en découle.

Alors que les différentes réformes lancées par l’État prônent régulièrement une plus grande autonomie des établissements, les discussions sur les sites mettent en évidence une très forte injonction aux écoles d’ingénieurs d’abandonner la plus importante de leurs prérogatives, à savoir leur accréditation pour le diplôme d’ingénieur, ou d’accepter des contraintes qui entravent leur autonomie. Il ne peut être imposé à un établissement de participer à un regroupement, d’abandonner sa personnalité morale, la diplomation de ses élèves ou la tutelle des unités de recherche sauf à ce qu’il y trouve intérêt.

Lire le communiqué de presse

X
X