Pour libérer la création d’entreprises libérons les créateurs

Lorsque l’on écoute les porteurs de projets qui viennent à notre rencontre à la Blue Factory, l’incubateur de ESCP Business School, l’uniformité de leur discours est frappante : “traction, acquisition, growth hacking, MRR…” tels des clones, beaucoup ont les mêmes termes en bouche et déroulent plus ou moins bien l’exercice du pitch tel qu’ils croient qu’il est attendu. Il en est de même pour les thèmes abordés : marketplace, IA, blockchain, NFT les modes et les modèles se suivent, et l’on voit déjà l’économie circulaire ou l’entrepreneuriat à impact prendre le même chemin. Au fond, ce qui empêche avant tout la diversité des entreprises créées vient du formatage de ceux qui les créent.

 

La démarche entrepreneuriale : penser et agir par soi-même

C’est pourquoi la toute première session que nous proposons aux porteurs de projet qui nous sollicitent s’intitule “Demystifying Entrepreneurship” (*Démystifier l’entrepreneuriat), lors de laquelle nous les aidons à prendre conscience des nombreuses idées préconçues qui les empêchent de suivre une démarche de création spontanée : il faut que je trouve un associé, que je lève des fonds, que je fasse un business plan, etc. La réaction des participants est nette : un vrai soulagement, et une énergie sereine pour commencer simplement et à leur manière. Cette session est suivie de témoignages d’entrepreneurs expérimentés invités à partager leur expérience vécue de ce décalage entre ce qu’ils croyaient devoir faire et les surprises de l’action réelle, ce qui encourage les participants à oser sortir du cadre.

Il faut dire que la transmission de la démarche entrepreneuriale à des étudiants et diplômés de Grandes écoles est particulièrement difficile car ce qui leur a permis d’intégrer ces établissements est justement ce qui les empêche de créer : leur capacité à être de bons élèves, c’est-à-dire à se conformer à des injonctions extérieures édictant le vrai et le faux. Le contraire absolu de ce que tout créateur doit faire. Dès lors, il est compréhensible que beaucoup attendent des accompagnateurs des réponses sûres, et tout l’enjeu de l’accompagnement réside dans la capacité à les réorienter sur un chemin dont eux seuls ont le secret.

 

Libérer la création de la notion de réussite

Cependant, libérer leur démarche ne suffit pas à favoriser la diversité des entreprises créées, c’est aussi la forme et la finalité mêmes du projet qu’il faut ouvrir. Pour cela à la Blue Factory nous avons choisi de ne pas avoir de critères restrictifs : 1 ou plusieurs fondateurs, organisation à but lucratif ou non, ambition internationale ou locale, tous secteurs… Nous ne nous arrêtons pas au format du projet mais nous nous attachons aux personnes qui le portent : quelles sont leurs motivations, que veulent-elles apporter, que viennent-elles chercher comme aide ? L’expérience nous a montré que la forme que prend un projet ne se décrète pas mais se construit au fur et à mesure à condition de suivre les étapes qui se présentent sans préjuger de leur efficacité.

Pourtant, nombreuses sont les parties prenantes – banques, médias, accompagnants – qui demandent à l’entrepreneur des indicateurs de performance qui entravent son exploration. Valorisation de l’entreprise, montant des fonds levés, vitesse de croissance…, ces critères biaisent l’attention du créateur qui ne s’occupe plus du réel mais de l’image qu’il renvoie. C’est pour mettre fin à ce biais que nous avons réalisé avec la Boussole et le BCG l’étude “Qu’est-ce qu’une startup à succès ?”, ainsi que pour faire prendre conscience des conséquences de ces indicateurs : surexploitation des ressources de l’entreprise pour respecter un rythme de croissance déterminé, pression sur les collaborateurs mais aussi sur les fondateurs, optimisation des coûts au détriment des ressources naturelles, etc.

 

Des créations portées par des créateurs

En définitive, tout commence par les créateurs eux-mêmes. La source de la diversité de leurs créations réside dans la diversité de leurs regards, de leurs sensibilités, de leurs inspirations.

C’est pourquoi les programmes qui mélangent des profils issus de parcours différents (ingénieurs, business, design) sont si importants, comme nous l’expérimentons avec l’Option Entrepreneuriat à l’ESCP depuis 2007. C’est pourquoi aussi nous sélectionnons à la Blue Factory des promotions variées en termes de secteurs, de parcours et d’âge, et que nous avons ouvert cette année notre programme Seed à des profils non-ESCP.

Il y a encore du chemin… mais désormais la voie est libre !

 

Maeva Tordo,
directrice de l’incubateur de l’ESCP BS

 

A propos de Maeva Tordo

Directrice depuis 2011 de la Blue Factory, l’incubateur de ESCP Business School, Maeva Tordo conçoit et anime des programmes d’accompagnement à destination des entrepreneurs étudiants et diplômés, à chaque phase de maturité de leur projet. Au sein de ces programmes, elle intervient notamment sur la posture de l’entrepreneur, les dynamiques d’équipe, le pitch et  les enjeux d’innovation. En parallèle, elle co-préside l’association la Boussole des entrepreneurs qui rassemble plus de 80 structures d’accompagnement en France et dont la Blue Factory est membre fondateur.

 

A propos de  ESCP Business School

Fondée en 1819, ESCP Business School a fait le choix d’enseigner un leadership responsable, ouvert sur le monde et basé sur le multiculturalisme européen. Nos campus de Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie sont des tremplins qui permettent aux étudiants d’appréhender cette approche européenne du management. Plusieurs générations d’entrepreneurs et de dirigeants ont ainsi été formées selon la conviction que le monde des affaires peut nourrir la société de manière positive. Cette conviction et nos valeurs : excellence, singularité, créativité et pluralité, guident au quotidien notre mission et s’expriment au travers d’une vision pédagogique qui les rassemble. ESCP accueille chaque année 8500+ étudiants et 5000 cadres-dirigeants de 122 nationalités différentes. Sa force réside dans ses nombreux programmes de formations en management général et spécialisé : Bachelor, Master, MBA, Executive MBA, Doctorat-PhD et formation continue qui tous intègrent une expérience multi-campus. It all starts here

Site Internet : www.escp.eu / suivez-vous sur Twitter : @ESCP_BS

X
X