J-F. Fiorina – Suppression des oraux : « La moins mauvaise décision de la pire des situations »

Avec l’aimable autorisation de Newstank 

«  Après l’annonce de l’impossibilité de tenir les concours écrits et la mise en place d’une procédure d’étude du dossier des candidats, la suppression des oraux des concours post-CPGE en écoles de management n’a pas été un choix facile. Pourtant, cette décision collective du Chapitre des écoles de management de la CGE est la moins mauvaise de la pire des situations », indique Jean-François Fiorina, président du concours Passerelle et DGA de GEM, à News Tank le 03/04/2020.

« Nous savons l’importance des oraux, mais nous nous sommes rapidement rendu compte que cela allait être impossible à gérer, aussi bien pour les jeunes que pour les écoles », ajoute-t-il.

Interrogé sur la décision du concours Team, regroupant l’Idrac Business School et l’ICD (Groupe IGS), de maintenir les oraux pour les admissions parallèles, Jean-François Fiorinaindique : « C’est leur choix, mais à côté de l’initiative commune, c’est vouloir jouer les francs-tireurs ».

Autre interrogation, notamment après l’annonce de la suppression des épreuves finales du baccalauréat 2020 par Jean-Michel Blanquer le 03/04 : les dates de rentrée pour les écoles de management.

Selon Jean-François Fiorina, « il y aura, pour sûr, des rentrées sur un nouveau mode. Je pense qu’elles seront différenciées avec des formules mixtes alliant face à face et distanciel ».

Il ajoute qu’il « est nécessaire de prendre en compte les conditions et les restrictions sanitaires qui nous seront imposées, que ce soit au niveau de la circulation des personnes, mais aussi les limitations d’effectifs, qui peuvent modifier l’organisation des écoles ».

Le président de Passerelle et DGA de GEM indique également que « pour préparer la suite, et parce qu’il y a encore de nombreuses inconnues, les business schools devront se réinventer tout en ayant un rôle de plus en plus important. Cela va également permettre de mettre en avant la recherche dans les écoles de management et de montrer ce qu’elle est capable de faire ».

 

« Le blended learning va devenir la norme »

Interrogé sur les opportunités permises par la crise, Jean-François Fiorina indique que « le virus a plus fait pour l’enseignement à distance que tous les plans et moyens déployés par les écoles et les universités. »

Selon lui, les établissements devront notamment consolider et capitaliser sur la notion de maquettes et de programmes, dans lesquels le blended learning sera la norme, mais aussi sur le télétravail. En termes d’organisation, « nous devons rebondir là-dessus et nous réorganiser ».

 

Passerelle : les modalités d’accès précisées

En raison de la suppression des épreuves orales des concours Passerelle 1 et 2 (AST) ainsi que de l’épreuve de synthèse, l’association regroupant dix écoles a mis en place une procédure d’admission sur dossier.

Celle-ci comprend deux phases :

  • du 14 au 17/04 : dépôt des pièces constitutives du dossier (CV, et les réponses à un ensemble de questions). Le candidat peut joindre d’autres documents s’il estime que cela est pertinent.
    • La partie « question » sert à prendre connaissance du « parcours, de l’expérience de l’étudiant, mais aussi sa capacité d’analyse, permet de comprendre sa motivation et d’en déduire ses qualités humaines, ses engagements et ses valeurs ».
    • Parmi les pièces complémentaires facultatives : les justificatifs de niveau d’anglais (Toeic, Toefl, IELTS, Easypeaking…) ou encore les tests Tage 2 ou Tage Mage.

Passerelle indique que l’évaluation sur l’anglais et la matière au choix se fera, soit sur la base des documents fournis, soit par les tests Passerelle lors de la phase deux, qui se déroule du 20 au 23/04.

Concernant le passage de ces tests, l’association rappelle qu’ils se déroulent sur une plateforme dotée d’un système de surveillance :

  • « composition en temps limité ;
  • tout test commencé doit être terminé dans le temps imparti ;
  • sanction si sortie de la fenêtre de composition ;
  • il n’est pas possible de revenir une deuxième fois sur un test déjà passé ».

Les résultats d’admission seront quant à eux disponibles à partir du 18/05.

 

Réduction des frais d’inscription

Conformément aux quatre engagements pris par le Chapitre, le 30/03, « le concours Passerelle s’est engagé à réduire les frais d’inscription de 50 % », indique Jean-François Fiorina. En effet, ceux-ci passent de 160 à 80 € pour les étudiants inscrits avant le 28/01 et de 190 à 95 € pour les autres.

 

La Fnege met en place deux tests de sélection en ligne pour les écoles de management ; Tage-Mage, Tage 2 décalés

« La Fnege met en place deux nouveaux tests de sélection en ligne, le eGScore 1 (niveau licence) et le eGScore 2 (niveau master) à destination des écoles de management », annonçait la Fondation le 03/04/2020. Ceux-ci seront « pour le moment, exclusivement organisés et utilisables durant la période de confinement et jusqu’au 30/06/2020 ».

Les test eGscore sont différents des test Tage 2 et Tage Mage, et les étudiants devront s’acquitter de 65€ pour les passer. Les modalités d’inscription « seront précisées prochainement », ajoutait la Fnege.

Néanmoins :
• « Les candidats ayant déjà une inscription Tage Mage ou Tage 2 en cours pourront transférer, gratuitement, leur inscription actuelle sur les deux nouveaux tests.
• Les candidats ayant déjà passé le Tage Mage ou le Tage 2 en 2020, peuvent s’ils le souhaitent participer à une session eGScore sans frais supplémentaires.
• De nouvelles sessions présentielles pour ses tests Tage Mage et Tage 2 seront reprogrammées à Paris et en région, en fonction des modalités de sorties du confinement ».

 

X
X