Sensibiliser l’ensemble des élèves ingénieurs aux enjeux climatiques, environnementaux et de développement durable, un nouveau tronc commun introduit à Mines Saint-Etienne

Michelle Mongo

La lutte contre le changement climatique constitue un des grands défis de notre siècle particulièrement dans le contexte actuel marqué par la pandémie du COVID-19 et ses conséquences sanitaires et économiques. En Europe, la commission européenne considère que la crise du COVID-19 « offre une occasion unique d’accélérer la transition vers une économie neutre sur le plan climatique. » (Commission Européenne, 2020)[1]. Dans ce cadre de nombreux pays européens ont adopté des plans de relance. En France par exemple, un plan de relance d’un montant de 100 milliards d’euros a été adopté le 03 septembre 2020 afin de faire face aux conséquences économiques du Covid-19[2]. Ce plan prévoit entre autre une enveloppe de 30 milliards d’euros destinée au financement de la transition écologique afin que la France puisse atteindre une neutralité carbone d’ici 2050. Près d’1 million d’emplois (équivalent temps plein, ETP) dans les secteurs de la rénovation énergétique (des bâtiments), des énergies renouvelables, des transports durables, de l’agriculture bio et du tourisme durable devraient faire l’objet d’un soutien massif de la part du gouvernement[3]. Ces orientations impliquent par ailleurs, pour les établissements d’enseignement supérieur, d’être en mesure de doter les générations présentes et futures d’un meilleur niveau d’éducation et de formation dans les compétences nécessaires à cette transition économique et sociétale.

 

Mines Saint Etienne s’inscrit dans cette dynamique à travers de nombreuses initiatives développées au sein de l’établissement et qui prennent en compte les enjeux environnementaux et climatiques. Dans sa stratégie DD&RS, Mines Saint-Etienne inscrit sa volonté de « Former les étudiants aux enjeux de l’ingénieur du XXIème siècle en adoptant une attitude éthique et responsable, apte à répondre aux problématiques d’un monde complexe aux ressources limitées”. Depuis plus de 20 ans, des enseignements sont proposés à ceux qui le souhaitent sur la thématique du développement durable. Ainsi, une option « éco-industrie » est créée en 1996. En 2003, un cours sur les enjeux environnementaux est rendu obligatoire pour tous les élèves de première année. Depuis 2008, des ateliers portant, entre autres sur la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise), l’innovation responsable, la transition écologique ou l’éthique de l’ingénieur sont proposés à la promotion des élèves ingénieurs civils des Mines répartis en groupes d’une vingtaine d’étudiants.

Parmi les actions récentes, on peut citer l’introduction d’un Tronc Commun Climat, Environnement et Développement Durable dispensé à l’ensemble des étudiants de 1ere année du cycle Ingénieur Civil des Mines (ICM). Ce dernier a été mis en place à la rentrée 2020 et co-construit avec les enseignants chercheurs, étudiants et Alumni de l’école sensibilisés à ces problématiques. Ce tronc Commun regroupe plusieurs types d’enseignements : conférences scientifiques, interventions d’experts extérieurs et ateliers thématiques. Il a ainsi pour objectif de permettre aux étudiants de maitriser les bases scientifiques associées aux changements climatiques, mais aussi de prendre conscience des enjeux sociaux, économiques et éthiques qui y sont associés, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable définis par le programme des Nations Unies. Depuis 2018, tous les étudiants doivent passer le Sustainability Literacy Test, outil qui profite du soutien d’un grand panel d’entités des Nations Unies, d’institutions académiques nationales et internationales renommées.

Cette dynamique et ses actions en faveur du climat et de l’environnement se traduit par ailleurs dans le cadre d’une réflexion plus globale sur la formation des futurs ingénieurs et les modalités de prise en compte des enjeux de transition écologique et numérique dans les autres enseignements des cursus de Mines Saint-Etienne. Ce travail est mené au sein du Département Management Responsable et Innovation de Mines. En effet, les enseignants chercheurs de ce département sont engagés dans une démarche visant à faire évoluer les enseignements de Management en intégrant les enjeux de transition écologique et numérique. Après un Benchmark des enseignements autour du Développement Durable et de la Transition Numérique dispensés en interne et au sein d’une vingtaine d’écoles d’ingénieurs et d’une dizaine d’écoles de commerce, IAE et IEP, une synthèse des enseignements a été élaborée et a permis de faire ressortir les opportunités et les menaces de même que les forces et faiblesses de l’établissement. Enfin l’identification et l’analyse des secteurs, métiers et compétences de la transition écologique et numérique constitue une des dernières étapes qui permettra aux enseignants chercheurs de définir des scénarios en matière d’évolution et de mise en œuvre des enseignements en management.

[1] Commission Européenne. (2020). État de l’Union : questions et réponses sur le plan cible en matière de climat à l ’ horizon 2030.

[2] https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/plan-de-relance/annexe-fiche-mesures.pdf

[3] WWF. (2020). Monde d’après: l’emploi au cœur d’une relance verte

 

Michelle Mongo, Nadine Dubruc, Natacha Gondran de Mines Saint-Etienne

 

Michelle Mongo est docteur en économie de l’innovation et enseignante chercheure en économie verte à Mines Saint-Etienne, membre du laboratoire COACTIS, Université de Lyon-Saint-Etienne. Au sein du département Management Responsable et Innovation, elle s’investit dans des activités de formation, de recherche, de valorisation et de diffusion des bonnes pratiques dans le domaine de l’innovation durable et l’économie verte avec un intérêt particulier pour le contexte des pays africains. Michelle Mongo est responsable du Tronc Commun 1A « Climat, Environnement et Développement Durable » du cycle ICM de Mines Saint Etienne.

Nadine Dubruc docteur en psychologie sociale, est maître de conférence en SHS à Mines Saint-Etienne, membre du laboratoire COACTIS, Université de Lyon-Saint-Etienne. Ses activités de recherche portent sur les évolutions et l’apprentissage chez les individus et les collectifs de travail, l’analyse des dispositifs de changement lors d’intégration de contraintes externes. Elle propose différents cours dans le cycle ICM : GRH Durable, Ethique de l’ingénieur, les Modes d’organisation et QVT et performance globale.

Natacha Gondran est professeur en évaluation environnementale à Mines Saint-Etienne, membre de l’UMR 5600 Environnement, Ville Société. Elle est déléguée développement durable et responsabilité sociétale de Mines Saint-Etienne.

 

A propos de Mines Saint-Etienne

Membre de l’Institut Mines‐Télécom, Mines Saint‐Étienne figure parmi les plus prestigieuses écoles d’ingénieurs de France et mène depuis plusieurs années une politique volontariste pour mieux prendre en compte les enjeux de développement durable et responsabilité sociétale.

À ce titre, elle a été labellisée, en 2016, selon le label DD RS de la CGE / CPU. Elle propose depuis 1991 des modules optionnels permettant des spécialisations sur les enjeux environnementaux et énergétiques. Sur l’impulsion d’élèves et d’alumnis, un nouveau tronc commun de 48h a été introduit à la rentrée 2020 sur le thème « Climat Environnement Développement Durable » pour sa formation Ingénieur Civil des Mines.

X
X