Le label Qualité FLE : un outil au service des politiques de mobilité et d’attractivité - CGE

Le label Qualité FLE : un outil au service des politiques de mobilité et d’attractivité

Si les établissements d’enseignement supérieur se sont plus tardivement tournés vers les outils de labellisation, perçus parfois comme trop directement liés au monde de l’entreprise, on note une réelle évolution*. Aujourd’hui, ces établissements accueillent près d’un tiers des centres labellisés Qualité français langue étrangère. Pour eux, l’enjeu est de taille car, contrairement à d’autres détenteurs du label, ceux-ci s’inscrivent dans une « double perspective de service public et de formation adossée à la recherche », insiste Jean-François Balaudé, président de l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense**. La candidature d’un établissement de service public est en cela particulièrement attendue. Plus leur nombre ira en s’accroissant, plus grandes en effet seront les capacités de chaque établissement de se faire entendre.

Pour Jean-François Balaudé, les labels ne sont pas « une fin en soi, mais le moyen, pour des communautés exigeantes et soucieuses de délivrer un service de haut niveau, de faire reconnaître leur savoir-faire ».

Le développement à l’international des échanges d’étudiants ou d’enseignants-chercheurs est aujourd’hui l’une des autres grandes priorités de ces établissements d’enseignement supérieur. De fait, se pose inévitablement la question de l’enseignement des langues et des cultures dans ces structures***. L’obtention d’un label est précisément de nature à favoriser la venue dans ces établissements des meilleurs candidats, sachant qu’ils pourront bénéficier de cours de qualité de langue et civilisation françaises. Vu de Chine, des USA, du Japon notamment, le label peut faire la différence. « L’Ecole polytechnique a obtenu en 2014 le Label et c’est pour nous un message que nous adressons à tous nos partenaires à travers le monde : celui – au-delà de l’excellence scientifique – de l’assurance d’un enseignement et d’un accueil de grande qualité dans l’enseignement du français » ajoute Olivier Bertrand, président du département des Langues et Cultures de l’Ecole polytechnique. « Aujourd’hui, 20% de nos élèves polytechniciens sont internationaux. Nous développons d’autres programmes d’enseignement. Pour nous, ce Label est un gage d’excellence et une belle vitrine représentant ce que nous faisons en matière d’enseignement de la langue et de la culture françaises ».

Les établissements d’enseignement supérieur ont bien compris l’importance de ce label pour le développement de leurs partenariats universitaires à l’étranger. Il garantit aux étudiants étrangers, un accueil et une mise à niveau en français de qualité. Les établissements d’enseignement supérieur français ont tout à fait saisi la différence apportée par le label Qualité français langue étrangère dans un paysage très concurrentiel en termes d’attractivité des meilleurs étudiants.

Le CIEP accompagne les établissements candidats au label dans la constitution du dossier. Sur le site dédié au label et aux centres labellisés www.qualitefle.fr, se trouvent tous les guides et outils pour se préparer à une candidature.

Vous pouvez aussi contacter le CIEP : qualitefle@ciep.fr – 01 45 07 63 65

* Créé en 2007 par un décret ministériel qui en a confié la gestion au CIEP, le label s’est imposé comme un instrument d’attractivité de la France dans le monde, notamment auprès des publics étudiants. Le label permet de reconnaître et de promouvoir les centres dont l’offre linguistique et les services présentent des garanties de qualité. Ce processus d’assurance qualité aide les publics, les postes diplomatiques et les autres prescripteurs à identifier une offre fiable de cours de français, en fonction de la demande, des besoins du public et du profil des étudiants.
** Au sein de laquelle le centre de langue FETE est labellisé. Dès 2012, le FETE était prêt à s’engager dans la démarche de labellisation auprès du CIEP. Il n’a eu besoin que d’un appui résolu de l’université pour l’accompagner dans sa démarche d’obtention du label Qualité français langue étrangère.
*** La Conférence des grandes écoles (CGE) et la Commission des titres d’ingénieur (CTI) sont particulièrement attentives à ce que tous les étudiants puissent bénéficier dans ces établissements de ce type d’enseignement.
X
X