L'ENSA Lyon remporte le 3ème Prix du concours campus Archizinc - CGE

L’ENSA Lyon remporte le 3ème Prix du concours campus Archizinc

Équipe : Pierrick Augereau, Juliette Chuzel, Corentin Robert et Mélissa Robert-Turcotte
Nom du projet : Une pièce en plus

L’objet de la proposition est un ensemble composé de quatre bâtiments, disposés en miroir et formant un îlot en leur centre. Ces R+6 accueillent 28 logements chacun, du T2 au T5. Leur structure renforcée en béton, symbole de l’architecture d’après-guerre, offre structurellement un réel potentiel pour la faisabilité du projet.

La proposition n’est pas réellement un programme de densification. Il s’agit d’imaginer des espaces supplémentaires privés dedans comme dehors. Intégrée au niveau des façades aveugles des appartements, chaque « pièce en plus » offre 9 m² pour des usages multiples et des options d’aménagement variées. Ces extensions permettent de répondre aux évolutions sociales des habitants ancrés dans le quartier : familles qui se créent ou se recomposent, travailleurs à domicile, télétravail… L’adaptation de ces logements sociaux est également un moyen de minimiser l’étalement urbain avec une meilleure qualité de vie en ville. La réponse se base sur trois éléments : l’espace intérieur additionnel et chauffé, la terrasse et la passerelle.

Une pièce en plus

Les pièces ajoutées rythment les façades. Leur isolation extérieure est protégée par des cassettes en zinc de type VMZ MOZAÏK. Leurs perforations circulaires
participent à la ventilation naturelle dans le cadre de la rénovation énergétique globale des immeubles. Les volets pliants et les balustrades, également en zinc
perforé, viennent compléter l’ensemble. Les graduations de lumière enrichissent l’enveloppe. Les perforations du zinc constituent également un abri pour une
végétation grimpante, qui modifie l’aspect du bâtiment au gré des saisons. L’aspect de surface du zinc retenu est le PIGMENTO rouge terre. Sombre, il contraste avec le nouvel enduit minéral blanc de l’enveloppe existante donnant de la clarté et renforçant ainsi le dynamisme de l’ensemble.

L’intervention sur un site occupé demandait un plan d’exécution précis afin de minimiser le temps de construction. Les extensions sont faites de modules indépendants préfabriqués. Les boîtes rapportées, isolées et étanches, s’accrochent à la structure existante selon un procédé qui permet de réduire le temps de mise en œuvre et la pollution associée (bruit, poussière…). Les étudiants ont également impliqué en amont les habitants afin de diminuer leurs craintes et de proposer une réponse adéquate selon les besoins de chacun.

L’appréciation du jury
Le jury a apprécié l’analyse approfondie du besoin des usagers passant par la réalisation d’une enquête directe auprès des habitants. Il a également mis en avant l’exploitation pertinente de l’analyse du site et du besoin social ainsi que l’intention d’améliorer sincèrement et significativement leur mode de vie. L’utilisation pertinente du zinc perforé en protection solaire mobile est également à souligner. Le travail de végétalisation des façades côté cour permet de créer un jardin en cœur d’îlot. Le projet, s’il paraît sage, est réaliste avec une économie de moyens et de matière. Il assure la reproductibilité de la méthode.

Consulter l’ensemble des prisés au concours campus Archizinc

X
X