Alexandre Rigal, directeur général délégué d’Arts et Métiers Sciences et technologies assure la mission de délégué général par intérim de la CGE

Alexandre Rigal, directeur général délégué d’Arts et Métiers Sciences et technologies assure la mission de délégué général par intérim de la CGE.

Alexandre Rigal (40 ans) est directeur général délégué d’Arts et Métiers Sciences et Technologies. Diplômé de Sciences Po Lille et titulaire d’un Master en « Etudes Stratégiques Européennes », il se spécialise sur les relations interministérielles et intergouvernementales ainsi que les relations européennes et internationales.
Il débute sa carrière en mars 2004 à la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI), instance représentative et consultative auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il y occupe la fonction d’attaché permanent auprès du délégué général durant un an, avant d’être nommé directeur exécutif de la CDEFI, poste qu’il occupe jusqu’en septembre 2012. Il participe notamment dans ce cadre à la négociation de la Loi relative aux libertés et Responsabilités des Universités, conférant l’autonomie aux établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche (2007) et contribue à la rédaction du rapport sur le « Devenir de l’ingénierie ».

Il rejoint en septembre 2012, l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (Arts et Métiers Sciences et Technologies), à la direction générale au sein du comité exécutif en qualité de directeur de cabinet du directeur général, puis de directeur général adjoint.

Suite à la nomination, en février 2017, de Laurent Champaney au poste de directeur général de l’établissement, Alexandre Rigal est nommé directeur général délégué. Il supervise la préparation du projet stratégique de l’établissement et en coordonne les relations extérieures notamment auprès des institutions publiques (État et collectivités locales). Il s’appuie sur une équipe constituée de la direction marketing, communication et Fundraising, de la direction du développement européen et international et de la direction des entreprises.

Convaincu de la nécessité de décloisonner le modèle d’enseignement supérieur et de recherche pour l’ouvrir davantage vers les attentes de la société, il milite pour la création de grands établissements de technologie sur le modèle des universités technologiques d’Amérique du nord et d’Europe du nord.

Alexandre Rigal est marié, père de deux enfants. Passionné de sports collectifs, il attache au travail en équipe une importance toute particulière.

X
X