Bonne année 2022 !

Chers collègues de la communauté des Grandes écoles,

Au nom de la Conférence des grandes écoles je vous souhaite une excellente année 2022. Qu’elle amène joies et prospérité dans vos écoles, pour vos collaborateurs comme pour vos étudiants !

Cette année commence déjà de manière tout à fait singulière et vos systèmes de formation sont mis à rude épreuve par cette cinquième vague de contamination. Mais je sais que les capacités de résilience que vous avez développées ces deux dernières années vous permettent de tenir bon de d’accompagner tous vos étudiants et vos personnels qu’ils soient physiquement présents sur vos campus, éloignés ou isolés.  C’est tout à votre honneur et je vois dans la gestion de cette crise par les grandes écoles la marque de leur similitude de comportent avec les entreprises du monde économique auquel elles préparent leurs étudiants.

Nos capacités de gestion de cette crise nous permettent donc de voir un peu plus loin que les quelques semaines critiques du mois de janvier et de nous souvenir que 2022 sera une année électorale particulièrement importante. Les équipes de la CGE sont actuellement en train de terminer la rédaction de nos propositions communes pour les présidentielles à partir des nombreux travaux de nos différentes commissions. Ces propositions feront l’objet d’une présentation aux écoles et à la presse lors de notre assemblée générale du 4 février.

Les questions d’éducation, de formation, de recherche et d’enseignement supérieur en général sont totalement absentes des débats actuels et nous ne pouvons que le regretter. Nous sommes pourtant tous convaincus du formidable impact positif pour l’avenir de la société et de l’économie que peuvent avoir la formation et l’expérience étudiante que nous proposons sur nos campus de même que les activités de recherche, d’innovation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat que nous y menons. L’Etat a formulé des vœux de souveraineté énergétique, économique et culturelle ainsi qu’un impérieux besoin de réindustrialisation sur tous les territoires dans le plan France 2030. Nous savons que les générations que nous formons actuellement, particulièrement mobilisées pour les questions environnementales et sociétales, seront clés pour la réalisation de ces fortes mutations de la société, des entreprises et des organisations.

En ce début 2022, nous devons donc œuvrer collectivement et redoubler d’efforts de lobbying pour positionner les grandes écoles comme des acteurs majeurs de la préparation du futur qui doivent être écoutés et pris en compte par les candidats aux présidentielles et par leurs équipes. C’est sur cette tâche que ce concentrera la CGE avec vous en ce début d’année.

Des difficultés à surmonter, des enjeux forts, de la motivation, … voila beaucoup d’ingrédients pour une grande et belle année 2022 !

Très bonne année à vous tous !

Laurent Champaney, président de la CGE

X
X