La parole à Éric Parlebas, président de la commission Accréditation de la Conférence des Grandes Écoles

2010 : UN CRU EXCEPTIONNEL POUR LA COMMISSION ACCRÉDITATION

Avec plus de 65 dossiers examinés et 44 accréditations octroyées, 2010 restera comme l’année de tous les records pour la commission Accréditation. Les formations labellisées CGE ont le vent en poupe tant auprès des candidats que des entreprises. Depuis 1986, plus de 80 000 candidats ont été accueillis dans nos Mastères spécialisés. Actuellement, plus de 6 500 élèves sont inscrits dans près de 460 Mastères Spécialisés actifs.

Notre processus accréditif est aujourd’hui stabilisé et les critères de jugement ont été resserrés dans le but d’ancrer toujours davantage ces formations comme des cursus d’excellence dans l’esprit des recruteurs. Niveau des apprenants à l’entrée, qualité du corps professoral, existence d’un marché pour les diplômés à la sortie, la commission a mis en place plusieurs points de contrôle clés, de manière à garantir que la marque CGE soit attribuée à des produits de haut niveau dont la qualité est indiscutable.

L’environnement et le développement durable ont été cette année les thématiques phares avec près de 11 citations, suivis par les réseaux et la sécurité des systèmes informatiques, 7 citations. Viennent ensuite l’alimentation bio et la santé ainsi que l’énergie et les énergies renouvelables. Le monde préfiguré par ces cursus d’avant-garde sera donc plus sécuritaire mais aussi plus durable et … nous allons tous manger bio, plutôt bon pour la santé !

D’autres thémes sont plus classiques : management de projet, achats/supply chain, finances ou innovation restent des valeurs sûres. Enfin quelques domaines émergents viennent compléter la liste : transport et mobilité, espaces virtuels 3D ou intelligence économique.

Qu’il s’agisse d’apporter une double compétence ou une spécialisation dans un domaine pointu, les MS se prêtent autant au champ de l’ingénierie que du management. En tant que « post master master », ils viennent généralement compléter une formation initiale mais, dans leur version executive, ils s’inscrivent aussi dans un parcours de formation continue.

Le développement des MS nous a tout naturellement amenés à nous rapprocher de la CNCP (Commission Nationale des Certifications Professionnelles) pour établir un processus d’inscription centralisée au RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles). Cette inscription est obligatoire pour la déclinaison d’un MS par l’apprentissage.

Reste la scène internationale, où un nombre croissant d’écoles s’investissent. La commission Accréditation a, cette année encore, vu croître avec satisfaction le nombre de dossiers montés en partenariat avec des universités ou des organismes étrangers. L’excellence s’exporte aussi grâce aux Mastères spécialisés.

Enfin, je ne pouvais pas terminer cet éditorial sans rendre un hommage sincère aux 22 membres bénévoles de la commission Accréditation qui, tout au long de l’année, prennent le temps d’étudier en détail, parfois à plusieurs reprises, chaque dossier qui arrive à la délégation. Sans leur travail remarquable, précis et exigeant, la commission Accréditation n’aurait pas pu asseoir sa légitimité.

Merci à eux, ils ont su faire de 2010 un cru exceptionnel pour la commission et pour l’ensemble de notre communauté.

Eric Parlebas
Président de la commission Accréditation
Directeur de l’EFREI Ecole d’ingénieurs

X
X