L’École d’ingénieurs franco-chinoise ParisTech Shanghai Jiao Tong (SPEIT) met à l’honneur sa première promotion à l’occasion de la cérémonie de remise de diplômes

Le samedi 30 mars 2019 a eu lieu sur le campus Shanghai-Minhang de l’université JiaoTong la remise de diplôme de la première promotion de « Shanghai Jiao Tong – ParisTech Elite Institute of Technology (SPEIT).

Le président de l’Université Shanghai Jiao Tong, les présidents et directeurs des quatre Grandes écoles françaises partenaires (École polytechnique, ENSTA ParisTech, Mines ParisTech, Télécom ParisTech) étaient présents pour célébrer l’événement. À leurs côtés, des représentants de l’ambassade de France en Chine, du ministère français de l’enseignement supérieur, des personnalités scientifiques. Une quinzaine d’entreprises françaises étaient représentées par les dirigeants de leurs filiales chinoises : Safran, Valeo, PSA, Akka, Arkema, BNP Paribas, Carrefour, Dassault Systèmes, Engie, Faurecia, Orano, Saint-Gobain, Schneider, Solvay, Veolia.

SPEIT ou l’excellence académique franco-chinoise

Née d’un partenariat stratégique entre l’École polytechnique, l’ENSTA ParisTech, Mines ParisTech, Télécom ParisTech et l’Université Jiao Tong de Shanghai (SJTU), SPEIT a ouvert ses portes en septembre 2012 avec notamment pour objectif de former des étudiants chinois et internationaux de haut niveau.

Élisabeth Crépon, directrice de l’ENSTA ParisTech, école en charge depuis 2016 de la coordination de cette formation: « Nous diplômons cette année 35 étudiants mais dès l’année prochaine, la promotion comptera une centaine d’étudiants. Une preuve du succès de SPEIT, formation qui assure une insertion professionnelle de grande qualité notamment grâce au système de stages, encore peu usité dans le système éducatif chinois. Désormais formation de référence en Chine, SPEIT promet d’attirer les meilleurs étudiants scientifiques de la région. »

Pour Frédéric Toumazet, directeur de SPEIT « La remise de diplôme de cette première promotion constitue l’aboutissement d’un projet de longue haleine qui réunit des équipes administratives et pédagogiques franco-chinoises autour d’un modèle original et inédit. Tous les étudiants ont réalisé au moins un séjour d’un semestre en France. 16 d’entre eux ont intégré un parcours de double diplôme avec l’une des 4 écoles françaises. Parmi eux, 11 ont déjà terminé leur cursus et
recevront également lors de la cérémonie leur diplôme d’ingénieur de leur école. »

D’une durée de six années, dispensée à la fois en français, en anglais et en chinois, la formation propose trois filières : « ingénierie mécanique », « ingénierie de l’énergie » et « sciences et technologies de l’information et de la communication ».
L’École, qui compte actuellement 459 étudiants, délivre les diplômes de bachelor et de master de l’université SJTU ; ce master est reconnu depuis 2015 comme titre d’ingénieur français suite à l’évaluation de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).

Une insertion professionnelle placée sous les meilleurs auspices

L’entrée dans la vie active de ces diplômés trilingues est facilitée grâce aux liens étroits que l’école d’ingénieurs franco-chinoise a développés avec les entreprises françaises qu’elle accompagne dans leur développement en Chine. En témoigne l’excellente employabilité des étudiants dont le profil est très recherché : avant même leur diplomation, tous les étudiants ont déjà reçu des offres d’emploi.
Réunis au sein d’un Business club rassemblant SAFRAN et Valeo en tant que membres fondateurs, ainsi que PSA Peugeot Citröen et ARDIAN, les partenaires industriels de SPEIT sont impliqués dans les instances décisionnelles et scientifiques de l’école et associés tout au long de la formation afin de développer un enseignement de haut niveau, en prise avec l’évolution des enjeux industriels actuels.

X
X