L’INSA Lyon collabore avec Bosch Rexroth et Cerebrum Ingénierie pour la réalisation de nouvelles études au sein de ses départements Génie Mécanique et Génie Electrique

Les deux projets destinés aux étudiants de l’INSA portent sur l’optimisation de la transmission de puissance dans les systèmes mécatroniques et le développement de nouveaux champs d’application pour les capteurs inertiels.

 

Améliorer la gestion de l’énergie dans les systèmes de transmission

Le département Génie Mécanique fait appel à Bosch Rexroth et Cerebrum Ingénierie, son partenaire, pour réaliser un nouveau banc d’essais destiné à illustrer le fonctionnement des circuits hydrauliques fermés. Couplé à un outil de simulation, ce banc d’essais équipé d’un moteur hydraulique Bosch Rexroth permettra aux étudiants d’appréhender les avantages des circuits fermés dans l’optimisation énergétique des systèmes de transmission de puissance.

Le projet, piloté par Eric Bideaux, professeur à l’INSA Lyon et chercheur au laboratoire Ampère (UMR CNRS 5005), vient compléter les 3 travaux pratiques déjà consacrés à l’hydraulique dans le parcours mécatronique proposé par l’école.

« L’hydraulique est une technologie qui a beaucoup évolué : le rendement des composants s’est considérablement amélioré et les systèmes de commande électronique intègrent à présent de l’intelligence. Le circuit fermé permet d’éviter les pertes de charge fonctionnelles et répond aux problématiques d’optimisation du rendement machine selon les points de fonctionnement. C’est une solution fiable d’un point de vue énergétique, qui a tendance à se généraliser. Nos étudiants doivent la maîtriser pour être objectifs dans leurs choix futurs en matière d’éco-conception. L’expertise de Bosch Rexroth dans ce domaine est un gage d’assurance et de qualité pour nous comme pour nos étudiants. », explique-t-il. « Les outils de simulation permettent aujourd’hui d’analyser les systèmes de transmission dans leur ensemble pour les optimiser au mieux avant même la construction d’un prototype. Ils permettent aussi de développer le système de commande sur un modèle numérique, en parallèle du développement physique de la machine. Ils sont devenus indispensables pour les ingénieurs. » ajoute Frédéric Lagors, directeur technique de Cerebrum Ingénierie.

Le banc d’essai sera installé dans le courant du premier trimestre 2020 et la première session de travaux pratiques aura lieu sur l’année scolaire 2020-2021.

 

Développer de nouvelles fonctionnalités pour les engins mobiles

Dans le cadre du partenariat existant entre Bosch Rexroth et l’INSA Lyon, cinq étudiants de 4e année du département Génie Électrique ont travaillé au cours de l’année scolaire 2019 sur une nouvelle génération de capteurs inertiels, utilisés notamment pour différentes fonctions d’avancement et de travail des engins mobiles. Encadrés par un expert Bosch Rexroth, ils ont étudié de nouveaux champs d’application pour ces capteurs, à partir d’une mesure de positionnement. Celle-ci a d’ores et déjà permis aux équipes de Bosch Rexroth d’identifier de possibles nouvelles fonctionnalités destinées à simplifier le travail de l’opérateur et à améliorer la productivité tout en renforçant la sécurité. Ces fonctionnalités sont intégrées dans les futurs plans de développement des produits Bosch Rexroth. Parmi celles-ci :

  • l’automatisation de mouvements (retour automatique d’outils, gestion de leur horizontalité, affichage de leur hauteur)
  • le contrôle de mouvement parallèle, la restriction de la zone de travail, la création de murs virtuels, l’amortissement de vibrations en fin de mouvement
  • le pesage dynamique des charges manipulées.

 

« Nous sommes très heureux de collaborer avec l’INSA sur des thèmes aussi pointus et novateurs. Il est très important pour nous de travailler avec les ingénieurs de demain et de nous préparer ensemble aux futurs défis techno-logiques. » indique Walter Scandella, vice-président ventes applications mobiles Europe du Sud.

X
X