La CGE accueille avec satisfaction le maintien du barème mais reste mobilisée sur la question critique du financement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur - CGE

La CGE accueille avec satisfaction le maintien du barème mais reste mobilisée sur la question critique du financement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur

Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud ont dévoilé vendredi 9 février, leurs arbitrages sur la réforme de l’apprentissage, la Conférence des grandes écoles (CGE) fait part de sa satisfaction quant au maintien du barème et de la libre affectation au service du financement de l’enseignement supérieur en phase avec ses propositions. Elle demeure toutefois vigilante sur la question du financement des formations par apprentissage dans l’enseignement supérieur.
Le maintien du barème et du principe de libre affectation sont des facteurs clés pour la professionnalisation des formations et l’employabilité des jeunes

Lire le CP du 14 février 2018

X
X