Baromètre CGE-BCG-Ipsos – Génération Covid : comment les jeunes des Grandes écoles voient-ils leur avenir professionnel ?

La pandémie a été vécue comme une véritable déflagration pour les étudiants et les jeunes diplômés des Grandes écoles qui redoutent, à court terme, leur entrée dans le monde du travail. Malgré le choc, la crise n’a pas bouleversé les tendances de fond et les aspirations professionnelles des jeunes talents, de plus en plus exigeants en matière d’engagement des acteurs économiques et en quête de sens à l’échelle individuelle. C’est l’une des principales conclusions du troisième baromètre « talents, ce qu’ils attendent de leur emploi » réalisé par le BCG, la Conférence des grandes écoles et IPSOS auprès de plus de 2 000 étudiants et diplômés des Grandes écoles aux mois de mars et avril 2021.

  • La pandémie : une déflagration pour les étudiants
  • Malgré la crise, les attentes des jeunes vis-à-vis du monde du travail restent les mêmes tandis que leur quête de sens se renforce
  • Des jeunes plus exigeants vis à vis des entreprises et de l’utilité de leur métier au quotidien

« Pas question de se retrouver à faire « un job vide de sens ». Les jeunes regardent évidemment l’engagement des entreprises et leur sincérité mais regardent aussi, et surtout l’utilité de leurs missions et leur apport au sein de l’entreprise. » Selon Laurent Champaney, vice-président de la Conférence des grandes écoles.

Consulter le baromètre

Consulter le communiqué de presse

X
X