« Entre apprentissage pratique et théorique, les Grandes écoles forment aujourd’hui des jeunes adultes capables » M. Lecuyer 

« Le masque R-PUR Nano® est le masque anti-pollution le plus efficace au monde. Avec sa technologie de filtration Brevet Nano Filtration®, il est capable de vous protéger efficacement contre les gaz, odeurs, pollens, bactéries, virus, particules fines diesel toxiques présentes dans l’air. R-PUR Nano® est la première solution de filtration efficace contre les particules ultrafines et les nanoparticules. »

Telles sont les promesses de la prometteuse start-up R-PUR, créée en 2016, et depuis incubée par HEC dans le célèbre et le plus grand au monde incubateur de start-up, la Station F.

R-PUR, c’est l’histoire de deux étudiants, Matthieu Lecuyer et Flavien Hello, qui se sont rencontrés pendant leur dernière année de Master à Séoul, en Corée. Après quelques mois de déplacements quotidiens en scooter dans la ville, ils ont tout deux commencé ​à rencontrer des difficultés respiratoires, qui se sont avérées être la conséquence directe de la mauvaise qualité de l’air ambiant.

C’est ainsi qu’ils ont eu l’idée de créer un masque respiratoire filtrant qui soit réellement efficace et destiné principalement à protéger les motards de la pollution urbaine. Après avoir passé deux ans à travailler sur la R&D, R-PUR a été créée en décembre 2016 et son produit innovant fut breveté.

En 2016 est donc née leur solution : le R-PUR Nano. Grâce à un investissement massif en recherche et développement, ce dernier a pu répondre à trois critères principaux : efficacité, confort et design.

 

Alors qu’aujourd’hui, 90% des start-up du monde échouent, avoir une bonne idée est-il suffisant pour réussir dans le monde de l’entreprenariat ? 

Une start up est par essence une “société expérimentale”, certes, mais avec un fort potentiel. Plus cette dernière est risquée, et plus on a de chances d’échouer. Selon Matthieu Lecuyer, il est évident que si l’on place simplement l’espoir que cette idée fonctionne, aussi bonne soit-elle au-dessus de tous les risques associés, il est d’autant plus facile d’échouer.

On parle ici de risques opérationnels, de risques financiers, de risques marketing, de risques liés aux ressources humaines. Des compétences aussi bien managériales qu’opérationnelles sont nécessaires, des compétences qui, pour le cofondateur d’R-PUR, ont été acquises au travers d’une formation Grande école à l’INSEEC.

Évoluer dans un tel contexte offre les clés de l’entrepreneuriat : apprentissage des tendances du marché du travail, méthodes pédagogiques pointues, ainsi que toutes les armes nécessaires pour évoluer dans le contexte actuel. Vice-président de son association à son entrée à l’école, diriger une équipe d’une dizaine de personnes a pu également donner à Matthieu Lecuyer les clés pour diriger aujourd’hui l’équipe composée par R-PUR.

Entre apprentissage pratique et théorique, les Grandes écoles forment aujourd’hui des jeunes adultes capables de faire preuve de persévérance, de respect des engagements, de recherche d’opportunités mais aussi de prises de risques. Elles enseignent à rechercher et trier l’information pour ensuite planifier, se fixer et poursuivre des objectifs concrets. Selon ses fondateurs, la start-up ne serait évidemment pas là aujourd’hui sans l’indépendance, la confiance en soi et la capacité de se créer un réseau que peut prodiguer un enseignement de qualité supérieure.

Matthieu Lecuyer,
co-fondateur d’R-Pur

 

A propos de Matthieu Lecuyer 

Né à Aix-en-Provence, Matthieu Lecuyer a été diplômé de l’école INSEEC en 2015. Aujourd’hui co-fondateur de la DNVB (Digital Native Vertical Brand)  R-PUR, il a su mettre à profit sa spécialisation en Marketing Digital à Londres lors de sa troisième année d’études supérieures.

L’année 2014 est celle qui changera sa vie. Lors de son Master of Business Administration dans une grande université (CAU) à Séoul, Matthieu Lecuyer fait la rencontre de son futur associé Flavien Hello, diplômé d’Epitech. C’est à deux, et avec des compétences complémentaires qu’ils vont fonder la startup R-PUR, qui compte aujourd’hui 32 employés.

X
X