L’ENTPE réorganise son cursus autour de la transition écologique et solidaire

Nouveauté 2022 : 200h de cours dédiés pour les futurs ingénieurs qui vont façonner les territoires à vivre de demain.

Représentant jusqu’à présent 60% des enseignements, les apprentissages dédiés à la transition écologique et solidaire manquaient jusqu’ici d’une lisibilité claire. La création d’un nouveau cycle “Transitions” répond à ce besoin de mise en perspective globale pour accompagner des élèves en quête de sens dans la construction de leur projet professionnel et leur démarche citoyenne.

Mis en place comme fil vert des 3 années du cursus ingénieur, ce cycle « Transitions » jouera le rôle de colonne vertébrale de la formation afin de décliner la raison d’être de l’école : former des femmes et des hommes ingénieurs appelés à porter et déployer la transition écologique et solidaire dans les territoires. Ainsi, dès septembre 2022, les 211 élèves de 1ère année du cursus ingénieur inaugureront ce cycle de formation unique autour du fil conducteur : “Des enjeux globaux, une menace ? Des impacts et des réponses territoriales”.

Objectif pour les futurs diplômés : être capable d’appréhender les changements environnementaux en cours, leurs causes et leurs impacts et pouvoir ainsi identifier et évaluer les contraintes et possibilités de l’action d’un ingénieur en tenant compte des grands enjeux.

Chaque semestre est articulé autour de thématiques ciblées et complémentaires entre elles :

  • Connaissance des grands enjeux, identification des menaces et des défis à relever,
  • En s’appuyant sur la démarche scientifique et l’utilisation de nouveaux outils, l’ingénieur sera un véritable acteur du changement,
  • L’apport d’autres approches afin d’ouvrir les esprits et intégrer les questions et enjeux sociétaux sous-jacents : dimensions créative et artistique, acceptabilité et implication citoyenne (associative, participative, etc.), débats autour des voies à prendre et des récits à inventer (croissance/décroissance, collapsologie, géo-ingénierie, etc).

Ce cycle “Transitions” est le fruit d’une démarche de co-construction menée par un groupe de travail, devenu lieu de débat intergénérationnel, intégrant l’ensemble des parties prenantes de l’école : personnels d’enseignement et de recherche, doctorantes et doctorants, jeunes chercheuses et chercheurs, personnels techniques et administratifs, alumni, élèves de l’école, délégué RSE. Le cycle proposé se veut dynamique et souple : il doit permettre aux futurs ingénieurs de s’adapter à des concepts, outils et politiques qui évoluent sans cesse. Un soin particulier est ainsi porté à l’actualité et à la nécessité de prendre du recul.

Ce nouveau cycle se distingue également par son caractère interdisciplinaire, lui conférant une vision globale couvrant à la fois les dimensions environnementale, sociétale et technique, en associant les 5 laboratoires de l’école.

Parmi les thématiques abordées durant le cycle : les limites planétaires, les controverses scientifiques, le biomimétisme, les cycles biogéochimiques et la circulation des polluants, les changements globaux, l’éco-conception, la décarbonation des activités, la participation citoyenne, le cycle de vie d’un aménagement, les données comme aide à la décision…

Enfin, à noter : l’obligation pour les élèves de mener, dès le début de la 1ère année, un projet en équipe. Objectifs : appréhender concrètement la complexité des enjeux liés aux transitions, mettre en pratique les enseignements, et s’ouvrir à de nouveaux horizons à la sortie des classes préparatoires.

 

 

A propos de l’ENTPE
Grande école de femmes et d’hommes ingénieurs et docteurs placée sous la tutelle du Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, l’ENTPE offre une formation d’ingénieur, une formation doctorale et des formations complémentaires (masters, mastères spécialisés) dans tous les champs de l’aménagement durable des territoires : conception et gestion des bâtiments et du patrimoine bâti, construction et exploitation des infrastructures, matériaux et construction, transports et mobilités durable, impact des aménagement et des infrastructures sur l’environnement, gestion des ressources naturelles, planification et gestion urbaine, politique de la ville, gestion des risques… A horizon 2025, l’ENTPE pilotée par Cécile Delolme, a un objectif ambitieux : devenir l’école de référence et exemplaire en matière de transition écologique et solidaire et s’organiser selon le statut d’établissement à mission.

X
X