“Les Grande écoles sont précurseuses des mondes de demain : elles forment de futurs professionnels ouverts sur le monde et conscients de leurs responsabilités”

Obsolete Studio développe des actions de formation et de médiation à l’intersection entre art et numérique, afin d’ouvrir de nouvelles façons de voir notre monde et répondre aux enjeux collectifs.

Dès sa création fin 2018, le projet qui réunit Aurélien Krieger – ingénieur en systèmes d’information – et Diane Pricop – historienne de l’art et commissaire d’exposition – a l’ambition de concilier une activité économique pérenne avec un objet sociétal assumé, celui de placer la culture au coeur des enjeux technologiques et environnementaux contemporains.

Dès lors, Obsolete Studio s’inscrit dans une stratégie “Océan Blue”, puisqu’il s’agit d’explorer des territoires inconnus pour faire émerger de nouveaux paradigmes et marchés. L’entreprise est elle-même une expérimentation, comme la preuve de concept grandeur nature de l’idéal visé. Cette approche demande d’être capable de s’adapter rapidement à des situations nouvelles, faire pivoter son activité si besoin et saisir les opportunités pour construire un modèle économique viable.
En 2020, deux événements vont être déterminants pour l’entreprise. Tout d’abord elle intègre Inter-Made, un des premiers incubateurs historiques de l’Économie Sociale et Solidaire en France. La même année, la pandémie bouleverse l’équilibre mondial et menace son propre développement commercial. Ce qui est une menace devient alors une opportunité, et une idée naît : dans un monde en profonde mutation, les organisations ont besoin de développer leur capacité à se renouveler et à donner du sens à leurs actions, en particulier dans les domaines du numérique et de l’innovation. Au 16ème siècle, Rabelais énonçait “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”, à l’ère du numérique, cette idée prend une toute nouvelle ampleur.

En 2021, l’approche de Obsolete Studio, basée sur l’interdisciplinarité, l’expérimentation, la créativité et la réflexion critique, trouve écho avec plusieurs Grandes Écoles avec qui elle développe ses premiers partenariats. Cette association est toute naturelle, les Grandes Écoles étant elles-mêmes à l’avant-garde des transitions numériques. Elles forment des
futurs professionnels de plus en plus ouverts sur le monde et conscients de leurs responsabilités. C’est en misant sur ces principes qu’elles donnent les clefs à la génération de jeunes adultes de développer leur capacité à prendre des initiatives et à s’adapter à des situations inconnues, afin de devenir les acteurs des mondes de demain.

Aurélien Krieger, co-fondateur d’Obsolete Studio

 

A propos d’Aurélien Krieger

Aurélien Krieger est diplômé de l’IMT Atlantique en 2013 en tant qu’ingénieur des Systèmes
d’Informations. Dès sa sortie de l’école, il choisit la voie entrepreneuriale et travaille entre Paris et Londres. Il découvre alors une profession : celle de Technologue Créatif, qui consiste à développer des solutions informatiques pour la création d’expériences immersives dans les domaines de la communication, de la culture et de l’éducation. À partir de 2015, il devient chargé de production puis en 2016 il s’installe à Berlin. Son travail consiste alors à mener des équipes pluridisciplinaires composées d’ingénieurs, designers, scientifiques, architectes et artistes autour de projets de création innovants. Il collabore alors aussi bien avec des centres culturels tels que la Gaîté Lyrique à Paris et le New World Symphony à Miami, qu’avec des marques internationales telles que Samsung, Adidas et IBM. En 2018, il décide avec Diane Pricop de co-fonder Obsolete Studio avec l’ambition de rapprocher la culture et le numérique.

X
X