Contribution du groupe de travail « les Sciences humaines et sociales dans les Grandes écoles » à la LPPR

La Conférence des grandes écoles est membre de l’Alliance Athéna (l’Alliance nationale des sciences humaines), aux côtés de la CPU, du CNRS, du CEA, de l’INED, de l’INRA, de l’INSERM …

Fondée en 2010, par convention entre eux, l’Alliance Athéna a pour mission « d’organiser le dialogue entre les acteurs majeurs de la recherche en sciences humaines et sociales sur des questions stratégiques pour leur développement et leurs relations avec les autres grands domaines scientifiques ».

La commission « Recherche et Transferts » de la CGE a participé, depuis 2019, à la rédaction de propositions sur les Sciences humaines et sociales, dans le cadre de la LPPR. Parmi elles :

  • « Développer l’Observatoire des SHS »,
  • « Améliorer l’accès au financement européen et international de projets »,
  • « Augmenter sensiblement la part des SHS à l’ANR »,
  • « Soutenir toutes les formes d’interdisciplinarité »,
  • « Faire évoluer les recrutements sur la base de compétences pluridisciplinaires »,
  • « Développer le nouveau baromètre de la science ouverte ».

Voici le document final : http://www.alliance-athena.fr/IMG/pdf/contribution_lppr_2019_alliance_athena.pdf

 

Par ailleurs, la commission « Recherche et Transferts » de la CGE avait organisé un colloque sur « les Sciences Humaines et Sociales dans les Grandes écoles », aux Arts et Métiers, le 26 juin 2019, en partenariat avec les représentants de l’Alliance Athéna (dont Françoise Thibault, déléguée générale). Cet événement avait réuni une centaine de participants, (voir les actes).

Le succès de cet événement et l’existence d’une demande exprimée par un nombre significatif de responsables des SHS des écoles membres de la CGE incitent à poursuivre le travail de réflexion et de proposition engagé depuis plusieurs années.

Depuis septembre 2020, un groupe de travail pérenne sur les « Sciences Humaines et Sociales dans les Grandes écoles » a donc été créé.

Ses objectifs :

  • En priorité, poursuivre le travail de propositions sur la LPPR, d’ici janvier 2021
  • Donner une suite au colloque de juin 2019, à ses conclusions et aux pistes de réflexion dégagées
  • Définir une position commune des Grandes écoles sur les SHS, avant de siéger aux instances de l’Alliance Athéna
  • Donner plus de visibilité aux SHS dans les GE ; en devenant un groupe de travail de référence sur les SHS pour les membres de la CGE
  • Proposer un lieu de travail et d’échanges sur l’interdisciplinarité et les bonnes pratiques de recherche et de formation, permise par les SHS ; le rapport aux autres disciplines, les apports des SHS aux compétences professionnelles

 

Organisation : 3 réunions par an : la prochaine est prévue le 17 novembre, à 10h.

Animateurs :

  • Maria Bonnafous-Boucher, professeur chercheur DR HDR, Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France, représentante de la CGE à l’Alliance Athéna
  • Eric Godelier, professeur de management et d’histoire des entreprises, École Polytechnique (ancien président du département SHS de l’École Polytechnique, 2002-2017), représentant de la CGE à l’Alliance Athéna.

 

Rejoignez-nous : pour plus d’informations et s’inscrire au GT : nadia.hilal@cge.asso.fr

 

LPPR : Projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur

X
X