L’accréditation MSc – Master of Science CGE, un label lisible sur la scène internationale

L’accréditation MSc – Master of Science CGE, un label lisible sur la scène internationale

Introduits récemment au sein du portefeuille de programmes de l’EMLV, les programmes « MSc – Master of Science » ont tous fait l’objet d’une demande de labellisation auprès de la Conférence des grandes écoles. Cette demande s’inscrit bien évidemment dans une démarche qualité : en soumettant volontairement ses formations à un ensemble de pairs qui se prononceront sur leur contenu, l’école bénéficie de retours qualitatifs lui permettant d’améliorer ses programmes et in fine son offre. Le label « MSc – Master of Science » de la CGE fêtera en 2022 ses 20 ans d’existence. La longévité du label, son positionnement résolument international et l’adossement à la Conférence des grandes écoles sont autant d’arguments ayant conduit à la recherche de cette labellisation pour les programmes de l’EMLV.

Un label résolument international

Le label « MSc – Master of Science » revendique expressément son positionnement international : ces programmes forment de futurs managers destinés à évoluer dans un environnement global. Les enseignements sont dispensés majoritairement en langue anglaise, et les participants à ces programmes viennent d’horizons très divers (plus de 20 nationalités représentées dans le MSc International Business de l’EMLV).

L’organisation de la formation en 3 semestres (2 semestres académiques, 1 semestre professionnalisant) s’inscrit dans des standards internationaux (par exemple les MSc que l’on peut trouver en Irlande ou au Royaume-Uni), facilitant les comparaisons pour les candidats. Cette organisation devient alors un élément d’échange et de projection du candidat dans son parcours étudiant.

Autre singularité, ces formations sont conçues avec le soutien d’entreprises partenaires qui sont associées à la conception des programmes pour identifier le bon niveau de compétences attendues dans tels ou tels domaines d’enseignement. Cela favorise une diversité de programmes conçus en complémentarité et au plus proche des besoins des entreprises et de leurs territoires.

Cette proximité avec les entreprises se traduit de façon concrète à travers le caractère professionnalisant et spécialisant de ces formations. En cela le label « MSc – Master of Science » favorise l’émergence rapide (le cycle d’accréditation étant court) de programmes formant aux compétences en forte demande sur le marché de l’emploi : à l’image des formations en analyse de données. De plus, ce caractère professionnalisant attire un grand nombre de candidats internationaux, ayant déjà une première expérience professionnelle, à la recherche de compétences de pointe, et qui voient dans ces formations MSc une alternative « professionnalisante » aux programmes MBA plus généralistes.

Les candidats internationaux désireux de travailler en France sont également parfaitement informés que ce label leur permettra de bénéficier d’une APS le temps de concrétiser leur projet de premier emploi. Mais pour certains, l’enjeu n’est pas de travailler en France, mais bien de s’expatrier, le temps d’une année, pour revenir plus « fort » dans leur pays d’origine, titulaire d’un diplôme et d’une expérience européenne. Plusieurs étudiants profitent de leur présence dans nos programmes pour effectuer un stage dans un autre pays européen, enrichissant ainsi leur expérience multiculturelle.

Un label collectif

Si les bénéfices qualitatifs inhérents aux critères d’accréditation sont réels (volume d’heures, crédits, soutient d’entreprises), l’avantage distinctif du label « MSc – Master of Science » de la CGE tient dans sa lisibilité auprès des candidats aux études en France : avec bientôt 20 ans d’existence, plus de 160 formations labellisées, le label témoigne du dynamisme des écoles de la Conférence des grandes écoles. Le label en lui-même est un argument dans le processus de recherche d’information des candidats aux études en France. En se renseignant sur nos Grandes écoles et leurs labels, le candidat est conduit à « comparer » nos MSc entre eux : contenu, corps enseignants, proximité avec le monde professionnel, localisation,… seront alors les déterminants de son choix.

La richesse de l’offre des MSc – Master of Science labellisés CGE, dont nous faisons la promotion collective à l’international, renforce l’attractivité de ce label, et plus largement celle de nos Grandes écoles, auprès des candidats internationaux.

Thierry Delécolle, directeur du développement des programmes du Pôle Léonard de Vinci

 

A propos du Pôle Léonard de Vinci

Le Pôle Léonard de Vinci est composé de trois établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes reconnus qui couvrent des champs disciplinaires complémentaires, notamment dans le secteur du numérique : une école de commerce, l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d’ingénieurs, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), et une école du digital, l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia). 1 Laboratoire de recherche commun aux 3 écoles : De Vinci Research Center (DVRC). En 2020, il compte 7500 étudiants (dont plus de 1500 en alternance), + de 11000 diplômés, 300 collaborateurs (dont 180 enseignants et enseignants-chercheurs) et plus de 700 vacataires issus du monde universitaire et professionnel. Créées en 1995, les écoles sont rassemblées au Pôle Universitaire Léonard de Vinci à Paris – La Défense. Le campus s’organise autour de valeurs communes que sont l’hybridation, la professionnalisation, l’internationalisation, l’ouverture sociale, le sport et la culture d’entreprise. L’hybridation est le résultat de la transversalité qui existe entre les écoles : cours & projets en commun, développement progressif et intensif des soft skills, incubateur, FabLab, vie associative, activités sportives, double-diplômes… Ingénieurs, managers, designers et développeurs apprennent à vivre et à travailler ensemble au-delà des frontières de leur propre cursus. www.devinci.fr

X
X