International : back to normal !

Les grandes écoles retrouvent le chemin de l’international et les jeunes du monde entier l’envie de (re)venir en France. Comment les attirer et que faut-il leur offrir désormais pour qu’ils vivent une expérience unique ?

L’international repart fort ! Les grandes écoles rattrapent sans doute le temps perdu et, si l’on excepte la Chine et la Russie, toutes les zones du globe sont concernées. Le COVID et ses restrictions est (presque) derrière nous et les jeunes veulent de nouveau traverser les frontières. Cet élan ne concerne pas exclusivement les élèves. Les échanges d’enseignants-chercheurs, les partenariats, la mobilité du staff ou encore la recherche sont en pleine ébullition.

 

Full-English

La France redevient une terre d’accueil pour les étudiants du monde entier. Les derniers chiffres de Campus France démontrent sans conteste une attractivité en hausse. C’est assez normal au fond. L’hexagone possède une excellente réputation sur le plan académique et la situation s’est sensiblement améliorée pour l’obtention des visas et la résolution des tracas administratifs. On peut faire mieux, il faut poursuivre les actions engagées.

De leur côté, les grandes écoles ont joué le jeu. Outre des tarifs relativement abordables face à la concurrence, les établissements proposent des formules adaptées aux candidats internationaux. D’une part, la diversité des formations est assez exceptionnelle : Bachelor, BBA, MSc et bien sûr Programme Grande Ecole. D’autre part, les écoles savent proposer des parcours sur-mesure avec des rythmes variés (rentrées tardives et cours hybrides) ainsi qu’un très large choix de spécialisations. On reconnaît volontiers leur capacité à innover et se positionner sur des métiers porteurs en cohérence avec les besoins des employeurs.

Pour attirer les talents internationaux, elles savent également proposer des programmes full-english avec un corps professoral multinational. L’EM Normandie comme dans les autres grandes écoles de commerce, recrute depuis longtemps ses enseignants-chercheurs sur l’ensemble de la planète.

 

Expérience et service

Mais aujourd’hui, le chantier prioritaire doit être de renforcer l’expérience made in France que nous sommes en mesure d’offrir aux candidats du monde entier. Lorsqu’ils sont acceptés, nous devons leur délivrer un vrai service sans attendre qu’ils soient physiquement présents. Et sur place, ces étudiants doivent vivre un moment unique. Les équipes doivent maîtriser l’anglais, les « guests » doivent disposer d’une équipe dédiée, les professeurs doivent être à leur écoute et l’intégration avec les étudiants locaux facilitée. Certaines écoles proposent déjà un service de conciergerie pour faciliter leur vie sur place.

Le label « Bienvenue en France » (*) est à cet égard un bon marqueur. Si les grandes écoles de commerce sont nombreuses à avoir reçu cette distinction à côté des accréditations académiques indispensables dans la compétition mondiale, l’EM Normandie est fière d’avoir obtenu ce label avec le plus haut niveau de distinction.

Attirer les talents du monde entier est un défi que la France relève avec brio. Il s’agit autant d’une obligation que d’une opportunité. Le modèle économique exige une ouverture vers de nouveaux marchés tout en répondant aux objectifs de diversité culturelle sur les campus. Nous devons viser 50% d’étudiants internationaux sur l’ensemble de nos sites afin d’offrir un environnement conforme à notre projet pédagogique global. D’autant que cette stratégie internationale comprend un volet inclusion avec des populations issues de pays en développement.

Aujourd’hui, sans conteste, les grandes écoles françaises sont plébiscitées et d’un très haut niveau de qualité.  Les récents classements du Financial Times et de QS l’attestent.  Il convient donc de poursuivre les efforts à moyen et long terme pour aller chercher et convaincre tous les jeunes qui aiment la France et reconnaissent l’excellence de son enseignement supérieur – ou ceux qui ne connaissent pas encore ces atouts – d’y venir. C’est une belle contribution au rayonnement de la France !

 

(*) : Le Label « Bienvenue en France » est délivré aux établissements désireux de mettre en valeur leurs dispositifs d’accueil. Il est délivré pour 4 ans par Campus France et validé par une commission indépendante

 

Laurence Boiteux,
directrice des Affaires Internationales de l’EM Normandie

 

A propos de Laurence Boiteux

Laurence Boiteux est Directrice des Affaires Internationales et a rejoint l’EM Normandie en 2019. Elle est titulaire d’un Master en Management de l’université de Portsmouth (UK) obtenu en 1990. Passionnée par l’international, elle travaille dans l’enseignement supérieur depuis plus de 30 ans.

 

A propos de l’EM Normandie

Fondée en 1871 parmi les premières grandes écoles de commerce françaises, l’EM Normandie s’est imposée comme une institution de référence dans le monde des Business Schools. Elle détient les accréditations internationales EQUIS et AACSB.

Avec 6 300 étudiants et professionnels dans ses programmes de formations initiales et continues diplômantes et 23 000 membres de l’association Alumni EM Normandie à travers le monde, l’école est implantée sur six campus, à Caen, Le Havre, Paris, Oxford, Dublin et Dubaï. L’EM Normandie forme les managers de demain, futurs gouvernants responsables préparés à la conduite du changement dans un environnement multiculturel, et elle accompagne les salariés et dirigeants d’entreprises tout au long de leur carrière.

www.em-normandie.com | Twitter : @EMNormandie

X
X